LES SHADES

Les Shades, ce sont 5 garçons dans le vent que Pose Mag a rencontré à Aix-en-Provence, il y a quelque temps, et c’est autour de quelques verres (attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, mais pas l’abus de leur musique!) que nous avons pu leur poser quelques questions.

Pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes les Shades. Benjamin, Hugo, Harry, Victor et Etienne. Moyenne d’âge 22 ans, 1m76, brun, yeux foncés.

Comment vous est venue l’idée de monter un groupe ?

Etienne: Avec mon frère Benjamin, on a découvert les Strokes en 2001. Benjamin a fait écouter le disque à Victor qui a tout de suite flashé dessus.
Harry: Et puis ils cherchaient un batteur, vu que j’étais dans la classe de Victor, ils m’ont pris direct avec eux.
Hugo: En fin de compte, je les ai rejoint aux synthés un an après. J’ai trop aimé leurs premières maquettes et ils avaient besoin de moi pour aller plus loin niveau son. On s’est bien trouvé !

Quelle était votre vie avant les Shades et qu’est-elle devenue ?

Benjamin: On se faisait bien chier. A traîner à Bercy, faire du roller. La vie manquait de saveur. A 14 ans, t’as beau habiter Paris, il y a rien à faire.

Est-ce qu’une fille ne vous manque pas des fois dans le groupe ? Avez-vous déjà pensé à inclure une touche féminine ?

Victor: On y a pensé pour des refrains, des chœurs… La vérité, c’est qu’on est jamais allé au bout de cette idée. Si une fille devait venir en studio, ça serait compliqué. Les deux célibataires du groupe pourraient arriver à en venir aux mains. On fait attention à ce genre de facteurs. Qui sait, peut être pour le troisième album ?…

Avez vous des souvenirs drôles de concert ou de tournée ? (des petites culottes lancées, des colis mystérieux, des lettres enflammées)

Lettres enflammées, on a connu. D’ailleurs, en général, elles sont très bien écrites. Il y a de gros talents qui se cachent derrière.
Souvenir de tournée ?… Plein !  Je crois qu’on a gardé ton soutien gorge… ahahah

Rencontrez-vous parfois vos fans ?

Oui bien sûr. On a toujours fait ultra attention à nos fans. En général, après un concert, on fait venir un maximum de gens dans les loges et à l’hôtel. La tournée, c’est une grosse fête. Il faut en profiter autant que possible. « Battement de cœur », une chanson de notre prochain EP évoque ces soirées.

Quelques mots pour les lecteurs de Pose Mag ?

Mieux vaut aller aux puces de Montreuil, que dans des friperies hors de prix. C’est dit.

Pour plus d’infos sur Les Shades : www.lesshades.com

Propos recueillis par Aude Bertrand Koubi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *