The Pretty Reckless

Taylor Momsen s’est faite connaître du grand public grâce à Gossip Girl. Les inconditionnels de cette série ont pu remarquer qu’au fil des épisodes et des saisons, la petite Jenny Humphrey, le personnage qu’elle incarne, a amorcé son virage gothico-rock-dark-grunge, appelez cela comme vous voulez, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle est bien loin la petite Jenny en tenue d’écolière. Taylor Momsen a en effet décidé de montrer a tous qui elle était vraiment et de transposer son style vestimentaire fétiche sur son personnage dans la série. Mais elle a surtout décidé de s’adonner à sa vraie passion: la musique. C’est donc tout naturellement qu’est arrivé fin 2010, Light me up, l’album de sa naissance rock’n’roll, avec son groupe The Pretty Reckless. Light Me Up est une chronique honnête des expériences de Taylor Momsen, transmises au travers de son propre regard. Chaque chanson raconte une histoire en lien avec les tribulations et les épreuves sentimentales que la jeune fille a vécues ou observées.

Après avoir vu le groupe en concert lors de leur dernière venue en France, Pose Mag n’a pas pu s’empêcher de contacter Taylor pour lui proposer une interview. Voici ce qu’elle nous a confié.

Pourquoi The Pretty Reckless ? Es-tu vraiment « imprudente » ?

Au début, on devait s’appeler The Reckless mais il y a eu des problèmes concernant le nom déjà utilisé, donc on a ajouté un mot et c’est devenu The Pretty Reckles.

Depuis combien de temps t’intéresses-tu à la musique ?

Mon père avait une collection de disques qui était impressionnante. La musique a donc toujours fait partie de ma vie. J’ai commencé à écrire mes propres chansons quand j’étais gamine.

Quelles sont tes références musicales ?

Tous les classiques: les Beatles, Led Zeppelin, AC/DC, les Who, Soundgarden, Dylan, Nirvana, Oasis… Je pourrais continuer mais vous commencez a avoir une idée.

J’ai eu le plaisir de te voir en concert en France et ton aisance et ta présence sur scène, malgré ton jeune âge, sont très impressionnantes. Comment expliques-tu cette maturité artistique ?

On aime vraiment bien être sur scène et s’amuser. Une fois qu’on y est, on fait comme on le sent.

Ton style vestimentaire est plutôt atypique. Est-ce pour coller à l’image de rockeuse ou bien par purs choix personnels et esthétiques ?

Je pense qu’on retrouve en partie la personnalité de quelqu’un dans son style. Je ne trouve pas que le mien est si diffèrent que ça. J’aime ce que j’aime, point.

Comment vois-tu ton look évoluer dans quelques années ?

J’ai toujours eu en fait le même style donc je ne sais pas trop comment il va évoluer. Ces derniers temps, je profite du fait que j’habite à New York pour faire pas mal de shopping vintage.

Quels sont tes créateurs préférés ?

Marchesa, Alexander McQueen et je viens juste de m’acheter une robe de Yohji Yamamoto que j’adore.

Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ?

Il y en a plein mais j’adorerais écrire une chanson avec Noel Gallagher.

As-tu déjà commencé à penser au second album ?

Ça fait maintenant deux ans qu’on travaille dessus. Alors on est vraiment excité de le voir sortir mais on est en même temps toujours en train d’écrire et de penser à ce qui vient après.

Quels sont justement tes projets pour la suite ?

Dans quelques semaines, on part en tournée dans les festivals en Europe. On est vraiment très content d’aller jouer dans de nouveaux endroits mais aussi de retourner dans les villes où nous avons déjà joué. Et puis après, retour sur les États-Unis pour une tournée également.

English version

Taylor Momsen became famous with the TV show called Gossip Girl. Fans of the show may have noticed that over the seasons, her character the small Jenny Humphrey began to appear as a gothic-dark-rock-grunge girl, call it like you want, but what is certain, she’s far from the little Jenny wearing schoolgirl uniform.

Taylor Momsen has decided to show everyone who she really is and to wear her favorite style  in the show. In the meantime, she decided also to pursue her true passion: music.

Naturally late 2010, came out Light me up, her first album as a rock’n’roll girl with her band The Pretty Reckless. Light Me Up is a honest chronicle of Taylor Momsen’s moments of life, experienced through her own eyes. Each song deals with a story in connection with the trials and tribulations that the sentimental young girl has experienced or observed.

After seeing the band live during their last visit in France, Pose Mag couldn’t help to get in touch with Taylor for an interview. Here’s what she told us.

Why the name The Pretty Reckless ? Are you really reckless ?

Originally it was called The Reckless but there were Trademarking issues so we added a word, hence the pretty reckless.

When did you become interested in music ?

My dad had a huge record collection growing up so music has been a part of my life since day one. I started writing my own songs when I was a kid.

What are your musical influences ?

All of the classics: The Beatles, Led Zeppelin,  AC/DC, The Who, Soundgarden, Dylan, Nirvana, Oasis… I could keep going but you get the idea.

I had the pleasure of seeing you in concert in France. Despite your young age, your presence and grace on stage are very impressive. What would you attribute this artitisc maturity ?

We love playing and being on stage so its just about being up there and doing what we feel.

Your personal style is pretty unusual. How much of your personality do you infuse into that style ?

I think your personality is always a part of your style, but I dont feel like mine is unusual. I just like what I like.

How do you see your look evolve in a few years ?

I’ve always really had this same look so I’m not sure how its going to evolve. Lately I’ve been taking advantage of being home in New York and doing a lot of vintage shopping.

Who are your favorite designers ?

Marchesa, Alexander Mcqueen, I just got a new dress by Yohji Yamamoto that i love.

With which artists would you like to work with ?

There’s a ton, but I would love to write a song with Noel Gallagher.

Have you started thinking about a second album ?

We’ve been working on this album for two years now so we are excited to see it out there but we are constantly writing and thinking about what’s next.

What are your next projects ?

In a few weeks we will be starting a european festival tour. We are really excited to go to all the new places as well as visit places we have played in the past, then back to the states for more touring.

Informations

Articles similaires

Emilie Gassin

Encore un coup de cœur, et oui ! Cela n’en finit plus sur Pose Mag, et cette fois il s’agit de la chanteuse Emilie Gassin. On l’avait découverte à la Nouvelle Eve au concert dont Célien Schneider faisait la première partie. On avait été séduit dès le départ. Puis l’occasion de la rencontrer le temps d’une interview s’est présentée au Café Madam. C’est une Emilie Gassin, à l’accent australien, toute en simplicité et en naturel qui a répondu à nos questions. Et le coup de cœur n’a fait que se confirmer. Son premier EP « A little bit of love » respire la joie et la bonne humeur, à écouter avec les beaux jours qui reviennent ! En attendant on vous laisse découvrir plus en détails cette jeune chanteuse à qui l’on souhaite une très grande carrière.

Lire

Géraldine Nakache

Géraldine Nakache a marqué l’année 2010 avec « Tout ce qui brille », le film qu’elle a écrit et réalisé avec Hervé Mimran. Elle passe aisément de derrière la caméra à devant puisqu’elle joue aussi le rôle d’Ely, un des deux personnages principaux avec Lila, joué par sa compère Leïla Bekhti (qui a d’ailleurs remporté le César du meilleur espoir féminin pour ce film). Elles forment à elles deux un duo comique et touchant, à tel point qu’on adorerait tous avoir des amies comme Ely et Lila. Jusqu’au 5 mars dernier, on pouvait également retrouvé Géraldine Nakache sur les planches, pour la pièce « L’amour, la mort, les fringues ». Entre deux représentations, elle a accepté de répondre à nos questions.

Lire

Dimitri Storoge

Comédien, mais également grand passionné de musique, Dimitri Storoge sera à l’affiche dès le 30 Novembre dans le film « LES LYONNAIS » d’Olivier Marchal, auprès de Gérard Lanvin, Tchéky Karyo, Daniel Duval, Lionnel Astier et Valeria Cavalli. Après 36 Quai des Orfèvres et MR 73, le réalisateur nous campe ici une fresque criminelle doublée d’une belle histoire d’amitié. Il nous replonge dans les années 70, à l’époque du Grand Banditisme avec le Gang des Lyonnais dont l’ascension prendra fin en 1974, lors d’une arrestation mémorable. Retrouvons un de ces hommes, un vrai, celui qui n’a peur de rien et qui se sent invincible grâce à ses amis, des vrais !

Lire