LE MUSÉE BOURDELLE, LA PÉPITE ARTISTIQUE À DEUX PAS DE MONTPARNASSE

Un musée dans le 15ème arrondissement, à deux pas de la Tour Montparnasse, plein de surprises et qui assure dépaysement et escapade artistique au vert en plein Paris !

Un dimanche matin à Paris, les beaux jours sont de retour, l'été va pointer le bout de son nez et on a envie d'évasion. Me voici donc en quête d'une activité pour la journée. J'ai envie d'une expo sympa mais en même temps, le temps n'est pas propice à l'enferfement. Je découvre alors au fil de mes recherches sur TikTok un musée parisien dont je n'ai jamais entendu parler, même après plus de dix ans passé dans la capitale : le musée Bourdelle, situé dans le 15ème arrondissement. 

Une petite escapade en métro plus tard, j'arrive donc à deux pas de la Tour Montparnasse et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant ce jardin derrière la grille, agrémentée d'immenses sculptures. 

C'est en effet ce qui fait la particularité du Musée Bourdelle, un véritable havre de paix et d'art, en plein cœur de Paris. Je commence pas une pause déjeuner avec une vue sur le jardin principal et la Tour Montparnasse en fond. 

Commence alors la visite. Les anciens ateliers de Bourdelle datent du XIXe siècle. Le musée Bourdelle offre au public des espaces d’exposition singuliers, ouverts sur des jardins propices à la flânerie ou la méditation. 

Quelques mots au sujet d'Antoine Bourdelle :

Intimité de l’appartement de Bourdelle où le sculpteur vécut et travailla, majesté du Grand Hall des plâtres à la lumière diffuse, épure audacieuse de l'extension moderne - le visiteur découvre le parcours d'une vie et d'une œuvre, suit à son rythme les incessantes recherches stylistiques et plastiques du sculpteur visionnaire.

Conformément à la volonté de Bourdelle, les collections du musée ont la particularité de présenter l'œuvre du sculpteur à demeure, dans les ateliers où il a vécu et travaillé sa vie durant. Outre un fonds considérable d'archives, ce musée monographique conserve quelque 15 000 photographies, 3 000 sculptures, 4 000 dessins et aquarelles, 150 peintures et pastels.

Une jolie escapade artistique pour un dépaysement total en plein Paris !

Pour plus d'infos : https://www.bourdelle.paris.fr/


Informations

Articles similaires

Thirty Seconds to Mars

Il y a des artistes qui dégagent une telle aura, que lorsqu’ils entrent dans la pièce, tout le monde se fige. 13 heures sonnent aux portes de l’Hôtel Murano, au design futuriste détonnant avec l’esprit du quartier. Un peu anxieuse, l’équipe de Pose Mag se tient prête à recevoir le groupe Thirty Seconds To Mars pour réaliser séance photo et interview. Les rires nerveux fusent. Puis soudain, chacun à leur tour, les membres du groupe arrivent. Jared Leto est le dernier à faire honneur de sa présence. Et là, biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip… Suite à une crise de groupisme aggravé, déclenchée par un clin d’oeil de Jared Leto, nous avons dû censurer les propos tenus par Cécilia Rowe en introduction. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

Lire

Rencontre avec Tokyobanhbao

Après l’interview d’Olivia à Paris la semaine dernière, Pose s’intéresse aujourd’hui à une autre blogueuse et illustratrice, Tokyo Banhbao. L’auteur de ce blog laisse planer une part de mystère autour d’elle puisque même si elle bénéficie désormais d’une grande renommée, on ne sait que très peu de chose d’elle. Pour preuve, on ne connaît même pas son vrai nom, ses origines… On pourrait penser qu’elle est originaire du Japon, puisque « Tokyo », mais peut-être aussi vietnamienne car « banh bao » désigne au Viêt Nam un mets constitué d’une brioche de farine, garnie de porc ou de canard et cuite à la vapeur. Après cette intermède culinaire, revenons à la jeune femme. Ce que l’on peut donc affirmer, c’est qu’elle souhaite rester discrète sur sa vie, et elle a d’ailleurs bien raison. Comme elle nous l’a expliqué durant l’interview, au départ sur son blog, elle ne postait même pas de photographie d’elle. Elle a commencé à mettre en ligne certains clichés de ses looks, mais toujours à visage caché, pour finir enfin par se dévoiler à ses lecteurs quelques temps plus tard. Discrète et professionnelle, on en est sûr. Pour caractériser plus précisément la blogueuse, on pourrait parler de gentillesse et de générosité, mêlées à un caractère affirmé, et surtout beaucoup d’humour. On ajoute à cela un style vestimentaire élégant, simple et original à la fois, beaucoup de charme, et on obtient Tokyobanhbao.

Lire

The Pretty Reckless

Taylor Momsen s’est faite connaître du grand public grâce à Gossip Girl. Les inconditionnels de cette série ont pu remarquer qu’au fil des épisodes et des saisons, la petite Jenny Humphrey, le personnage qu’elle incarne, a amorcé son virage gothico-rock-dark-grunge, appelez cela comme vous voulez, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle est bien loin la petite Jenny en tenue d’écolière. Taylor Momsen a en effet décidé de montrer a tous qui elle était vraiment et de transposer son style vestimentaire fétiche sur son personnage dans la série. Mais elle a surtout décidé de s’adonner à sa vraie passion: la musique. C’est donc tout naturellement qu’est arrivé fin 2010, Light me up, l’album de sa naissance rock’n’roll, avec son groupe The Pretty Reckless. Light Me Up est une chronique honnête des expériences de Taylor Momsen, transmises au travers de son propre regard. Chaque chanson raconte une histoire en lien avec les tribulations et les épreuves sentimentales que la jeune fille a vécues ou observées.

Lire