LA SAINT VALENTIN, STOP OU ENCORE ?

Saint Valentin

La Saint Valentin se fête chaque année le 14 Février, of course ! Mais chaque année, vous êtes des millions à détester cette date fatidique qui vous rappelle inexorablement, que les années passent, se suivent, mais ne modifient en rien votre statut de « célibataire ». Grrrrrr !

Pourtant, cet été, une relation amoureuse prenait forme et vous l’avez vécue pleinement, mêlant plaisir et excitation intense. Et puis… plouf ! C’est quoi le problème avec les hommes ?…

Stop ! Je vous rassure de suite, les couples fêtant la Saint Valentin et se criant leur amour, comme au premier jour, sont infimes.

OK, les fleuristes sont pris d’assaut, les restaurants affichent complets, mais qui sont donc tous ces hommes qui se démènent ce jour-là ?

D’après une récente enquête que j’ai pris soin de mener, ils agissent majoritairement dans leurs propres intérêts, craignant les réactions diverses de toute Valentine non fêtée. Nous sommes très loin d’une démarche spontanée, puisqu’ils sont dans la prévention. Quoi qu’il en soit, vous arborerez un large sourire, feignant la surprise, dans votre petite robe de femme fatale, lorsqu’il sonnera à la porte (tel un bel inconnu !) le visage volontairement caché par son bouquet, et vous proposera de sortir dîner dans un lieu romantique. Malin l’homme !

Imaginons à présent la situation contraire. Il rentre tard du bureau, éreinté, s’effondrant de tout son poids sur le canapé tout en vous demandant l’heure du dîner… Déçue mais réaliste, vous vous avancerez alors vers lui, pimpante et belle comme un cœur, sans mot dire. Il vous contemplera alors tout en vous demandant surpris si vous sortez… Dans un plaisir jubilatoire, vous lui rappellerez alors qu’en ce jour tous les couples « amoureux » fêtent la Saint Valentin. Dépité, il murmurera quelques excuses inaudibles tout en vous rappelant haut et fort que cette fumisterie n’est plus de votre âge, qu’il s’agit ni plus ni moins d’un énième « coup de commerce » et qu’en l’état actuel de l’économie, il serait préférable de poursuivre les restrictions. Quelle chute ! Quelle élégance ! Stop !

Alors ma question est la suivante… La Saint Valentin: Stop ou Encore ?

Certaines me répondront, très spontanément, que cette fête ne compense en rien les 364 autres jours de l’année. Le bonheur ne se programme pas, il s’entretient, telles les bûches qui se consument dans votre cheminée. D’autres plus poétiques, me diront que l’Amour est un immense jardin renfermant des fleurs toutes plus précieuses les unes que les autres. Les arroser une fois par an les conduirait inexorablement à leur propre péril.

Mais que veulent les femmes ?

Que les hommes les surprennent tout au long de l’année par des attentions délicates et personnelles ! Un bouquet de fleurs, un dîner en tête-à-tête, une escapade en amoureux, un petit cadeau… oui, peut-être… Mais plus que tout, qu’il soit là, que votre force et la sienne vous épaulent dans les moments critiques, qu’il vous appelle dans la journée, comme ça, pour rien, qu’il vous regarde, vous écoute, qu’il contribue à vous surpasser parce que oui, il croit en vous !

Vous, les plus célibataires, ne sombrez pas dans une déprime injustifiée ce jour-là ! Non, vous n’êtes pas exclues du système ! Cette fête, instaurée à l’époque médiévale, s’avère vraiment désuète dans notre pays qui compte à ce jour 18 millions de célibataires, j’en conviens.

Alors, HAUT LES CŒURS !!!

Inutile de nous la jouer « rebelle » en cette journée « ordinaire », gardons notre énergie pour des projets plus constructifs ! Et puis, dixit, Frédéric Beigbeder, « L’Amour ne dure que trois ans »… Il est donc préférable d’investir dans une paire de Louboutin, au lieu de nous saigner pour un cadeau que nous ne récupérerons même pas lorsque la rupture sera venue !

Armelle H.

Credit photo : Servan-Edern Ilyne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *