MICKAEL MIRO

Sa chanson est sur toutes les lèvres… Et pour cause, L’horloge tourne en boucle sur toutes les ondes musicales matin, midi et soir… Disque d’or avec 50 000 exemplaires vendus, issu de l’album Juste comme ça, ce premier single vient de faire place au second intitulé La Scandaleuse.

Rencontre avec Mickaël Miro, d’origine lyonnaise, auteur-compositeur et interprète !

Mickaël bonjour ! Ton premier album est sorti le 11 mai 2011, et tu crées le buzz autour de toi. On t’a vu très récemment dans Taratata et au JT TF1, comment expliques-tu ce phénomène ?

Le montant du chèque à l’attention de Jean-Pierre Pernaud et Nagui (lol). Non, plus sérieusement, c’est peut-être la combinaison d’une chanson avec un thème fédérateur « le temps qui passe ». Ajouté à cela une mélodie qui semble facile à retenir et la persévérance de mon label Mercury ainsi que celle de mon manager David. Le tout saupoudré d’une énorme dose de chance. Je ne sais pas en fait ! C’est dur comme question !

On m’a dit que tu étais très B.C.B.G., explique-nous la signification de cette appellation ?

C’est une invention de Jean-Michel Fontaine, fondateur d’un site dédié à l’univers de JJG, qui à l’occasion d’une sympathique interview m’a demandé si j’étais BCBG. J’ai bien entendu été étonné par la question, surtout que je ne crois pas avoir un style vestimentaire Bon Chic Bon genre (lol). Mais, le journaliste a ensuite précisé le sens qu’il voulait donner à ces initiales… Balavoine-Cabrel-Berger-Goldman.

ALORS oui je suis BCBG à mort !!!

A quel moment, as-tu ressenti le besoin de composer et d’interpréter ?

Après mon bac, les années facs à Lyon ont été pour moi une révélation… Il faut dire que ce fut une période où je pouvais tomber amoureux plus de 10 fois par jours (lol). Alors de l’encre a commencé à couler…et mes premières chansons ont vu le jour, comme des déclarations d’amour en fait….

Comment t’es venu le thème de ton premier album Juste comme ça ?

C’est la vie d’un trentenaire tout simplement, un trentenaire qui regarde dans le rétro et qui se souvient. Ce premier album, c’est ma vie en filigrane : mes amours, mes rencontres, ma familles, mes amis… Un album sentimental je pense plus que romantique…

Universal music, excuse-moi du peu ! Comment es-tu parvenir à les convaincre ? Penses-tu qu’une partie de ton succès est liée à ta maison de disques ?

Mon manager m’a présenté à Olivier Nusse (DG de Mercury), il y a plus de deux ans et depuis ce premier RDV, on ne s’est plus quitté… Le courant est passé très vite. Il a ressenti un véritable coup de cœur pour « l’horloge tourne » dans un premier temps, mais également pour mes autres chansons. J’ai alors confié mon « bébé » à son équipe, en toute quiétude. Aujourd’hui je suis très heureux et très fier d’appartenir à cette écurie. J’aime profondément les gens de mon Label. Ils n’ont jamais lâché l’affaire, alors qu’au départ rien n’était évident, ni acquis.

Être en première partie de Zazie, de Florent Pagny et de Justin Nozuka demeure de merveilleuses opportunités puisqu’ils partagent avec toi leur propre public. Comment as-tu vécu ces instants magiques ? T’ont-ils transmis quelques précieux conseils ?

Tous ces artistes ont un point commun : de la générosité. Et croyez-moi, il en faut pour ouvrir les portes de son public et de sa scène à un jeune chanteur qui débute. Chanter chaque soir devant 6000 personnes ses propres chansons, cela n’a pas de prix. C’est le rêve pour un auteur compositeur comme moi. Et ce rêve est devenu réalité, grâce à des gens comme Florent Pagny entre-autres. Je me souviens encore de notre petite discussion, quant à l’ordre de mes chansons, durant mon tour de chant. Il m’a donné de précieux conseils … Le simple fait de pouvoir regarder ces artistes évoluer et travailler est précieux pour un débutant.

As-tu été sollicité par d’autres artistes désireux de chanter tes textes sur ta musique ?

Pour l’instant, pas vraiment. Je vous tiens au courant !

Etudiant, tu as suivi la Fac de droit, à quelle carrière te destinais-tu, il y a quelques années ?

J’aurais pu finir avocat, entrepreneur en biotechnologie ou même chef de produit en maison de disque ! Et voilà, pas de chance… c’est le métier de chanteur qui l’a emporté (lol).

Parlons peu, mais parlons bien ! Quels sont tes projets actuellement, en dehors de tes vacances ? Travailles-tu sur ton second album ?

Aujourd’hui, je peux vous l’avouer, il se passe un truc dans ma tête…de nouvelles cases s’allument…de nouvelles envies… des idées, des bouts de chansons par-ci par-là…alors c’est peut être de bonne augure pour le second album, non ? Mais le premier est sorti il y a seulement 3  mois, on n’a le temps…

Actuellement, je n’ai qu’une envie, c’est me balader dans toute la France pour donner des concerts et  partir à la rencontre « physique » de toutes ces personnes qui ont acheté mon album et avec lesquelles je dialogue sur Facebook depuis des années…

Où peut-on suivre ton actualité ?

Facebook Mickaël Miro Officiel

Site http://mickaelmiro.artiste.universalmusic.fr

POSE MAG souhaite une longue Carrière à Mickaël Miro, quant à nous, nous passerons l’été à l’écouter encore et encore.

Ma Scandaleuse

Propos recueillis par Armelle H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *