LA GÉOMÉTRIE, ÇA SE CHAUSSE!

Lorsqu’on a la chance d’apercevoir dans la rue deux formes méconnues couvrant les pieds, et appelées jadis « chaussures », a-t-on le droit de les baptiser vivement OMNI (objet marchant non identifié) ?

C’est désormais inutile. Après les fameux 25 centimètres obliques nommés « Armadillo », d’Alexander McQueen, tout est épicé à l’extravagance de Gaga.

Aucune fashionista n’a pu résister aux innombrables customisations (quelque peu surprenantes). D’ailleurs, le talon, qui est l’ultime partie pour refléter une imagination saisissante, a su dépasser les normes. Des variantes ?

Alors, pour celles qui ne peuvent se passer de leur lipstick, un talon est converti en un rouge à lèvre renversé de chez Alberto Guardiani. Il y a encore mieux pour celles qui osent une bonne succession de vertèbres façonnées Dsquared².

Le compensé gagne de l’ampleur et surtout de volume. On l’adore à la façon plateformes égayées de chez Prada ou sobrement décalées à la « Dolly », signés Charlotte Olympia.

Où se manifeste la géométrie dans tout ça ?

Jetons un coup d’œil à notre garde robe : des formes triangulaires pour les bouts pointus, rectangulaires pour les derbies et les talons des années 60, des droites et segments concourants pour les lacets. Allons plus loin avec les Abstract d’United Nude. Cette paire nous renseigne plus que jamais sur la notion de l’anti-parallélisme. Cela s’avère être une bonne occasion pour ceux qui ont raté leurs géométrie Euclidienne, ou encore le chapitre des arts abstraits pour les futures historiennes. Sans pour autant oublier les formes sinusoïdales à caractère « impaire » dans certains escarpins, même partiellement simulées.

A travers ces siècles, le rôle des souliers s’est radicalisé pour servir divers domaines d’expressions figuratives, principalement l’art. Par contre, qui aurai un jour cru qu’on pourrait apprendre de nos propres chaussures ? Et bien maintenant, c’est le cas !

Nedra Jouini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *