FASHION WEEK PARIS – ÉPISODE 2

Sous le voile.

La parisienne chic a été à l’honneur de la Fashion Week à Paris. Et chez certaines maisons, ce n’est pas n’importe quelle parisienne que l’on voit défiler, mais celle qui s’assume, qui ose montrer ses atouts sans tout dévoiler, une dose d’érotisme tellement subtile que personne n’oserait la qualifier de vulgaire.
Premier aperçu chez Ungaro,  Cheveux relevés, dessous apparents, jeux de transparence et d’opacité, long gants noirs et jambes dévoilés. On le comprend que trop bien, les lois de la sagesse aperçues chez la majorité des créateurs sont bafouées pour libérer la sensualité qui est en nous.

Quand géométries des coupes se marient avec des tonalités neutres, et quand on pose de la transparence pour dévoiler le corps féminin, c’est qu’on s’habille en Hakan. On ose mais on hésite, on se décide à susurrer, à mettre l’eau à la bouche et ne montrer qu’un tout petit avant-goût.

Chez Valentino, on joue la carte de la sagesse déguisée, on devine la forme des jambes sous une jolie robe à col rond et manches longues. On aperçoit la forme d’un sein mais on cache bien nos jambes jusqu’aux genoux sous un épais tissu opaque rehaussé d’un nœud.

Et celle qui a retenu le plus mon attention, tant pour le choix des matières, que pour ses sublimes coupes audacieuses, c’est bien les tenues de cocktails proposées par Stella Mac Cartney. Le tulle rehaussé de pois noirs sculpte le corps pour dévoiler une épaule, des hanches pour un effet glamour garanti.

Une envie de tulle noire me prend soudainement, en attendant l’hiver prochain, je commence déjà à réfléchir à la manière de le porter. Et vous, vous en pensez quoi?

Yasmine Zidane

One thought on “FASHION WEEK PARIS – ÉPISODE 2

  1. BRAVO *sadikati* très bel article et bah je te confie un truc, c’est la première fois que je finis un article, à part les articles de VOGUE lol xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *