CERTAINS L’AIMENT CHAUD (ET EN GROSSE MAILLE)

Mon cœur appartient à papa, mais mon petit pull Gérard Darel est le meilleur ami de la femme. Je veux qu’il m’aime lui, et personne d’autre. Pas besoin de réfléchir sept ans, le pull Marilyn beige de Darel est le it tout (poupoupi) doux de nos hivers prochains. Pose Mag vous propose deux façons de le porter, que vous soyez plutôt classique ou jeune et dans le vent.
S’agissant d’une pièce si culte, la tentation est grande de rester dans la droit lignée fifties/sixties dont il descend directement. On choisit alors un pantalon près du corps que l’on retroussera au niveau des chevilles, des ballerines plates et un manteau droit, dans des couleurs neutres mais dans la tendance de cet hiver. Un sac rétro viendra parfaire le tout. Classique quoi, sans risque, attendu, mais efficace.

Mais rien ne vous empêche de vous approprier le gros pull et de le mixer avec les codes de la jeune femme actuelle que vous êtes. Après tout, Marilyn osait, dans le Milliardaire, le porter sans pantalon. Sans aller jusque là, un short en cuir saura réveiller votre côté rock’n’roll, des bottes à lanières pour le confort, un blazer pour une allure preppy et les bons accessoires: écharpe BCBG, chapeau à plume, cartable bi-colore, vous voilà sortie tout droit d’Oxford, prête à vous asseoir sur un banc dans le parc avec un bon bouquin de Hume, votre philosophe favori.
Il paraît que Marilyn était un génie…

Marine Revel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *