THE PLACE TO BE IN NANCY

La plupart des nancéiens passent et repassent désormais sur cette place sans trop y faire attention. Il faut dire qu’elle est presque devenue quelconque à Nancy. Je dis bien presque, parce que forcément quand on passe Place Stan’ un jour d’été, ou lorsque le temps est lumineux, on ne peut que l’admirer, les yeux entrouverts pour cause de forte réverbération, mais bon…

Nous l’avons choisie pour cette première note d’art, afin de vous raconter les grandes lignes de son histoire, ses origines, son architecture, et sa récente rénovation.
Petit historique
Stan, ancien roi de Pologne, et beau-père de Louis XV avait reçu le duché de Lorraine en viager en 1737, dans le but d’annexer ce dernier au royaume de France. Il faut savoir qu’à cette époque une vaste esplanade séparait la ville vieille et la ville neuve. C’est en 1751 que Stanislas annonce officiellement le projet de faire construire une nouvelle place pour attirer les faveurs du Roi. Le chantier débuta officiellement le 18 mars 1752, 400 ouvriers y travaillèrent pendant trois ans et demie (plutôt rapide pour l’époque). Stanislas fit appel à l’architecte Emmanuel Héré pour la réalisation de la place et l’inauguration a eu lieu le 26 novembre 1755.
Notre place Stanislas était et est toujours constituée de l’hôtel de Ville, du pavillon Jacquet, qui actuellement abrite le café Foy et le café du Commerce (lieux d’habitation des anciens bourgeois), du musée des Beaux-Arts (ancien collège de médecine et de chirurgie), de l’Opéra-Théâtre, de l’hôtel de la Reine, qui lui était le pavillon de l’intendant de Stanislas. Pour la petite anecdote, il abrita aussi une école de musique où la reine Marie-Antoinette en personne s’est rendue, d’où son nom actuel. L’architecture de la place est de style néoclassique, cassé par certaines notes de style rococo. Le total look était-il déjà proscrit à l’époque ?

Les différentes transformations
•    Suite à la Révolution Française, en 1792 la statue centrale de Louis vêtu en empereur romain, est détruite. La place est alors rebaptisée la place du Peuple.
•    Sous l’Empire, elle deviendra la place Napoléon.
•    En 1814 sous la Restauration, elle sera renommée place Royale
•    La place subie aussi des dégradations esthétiques pendant toutes ces années, au XIXème siècle une nouvelle chaussée pavée fera le tour de la place, le centre sera laissé en terre battue.
•    C’est seulement en 1831, presque cent ans après sa construction, que la statue de Stanislas y est installée et qu’elle prend le nom définitif de place Stanislas.

Le relooking
Vous souvenez-vous de la place Stan’ d’avant travaux ? Oui, celle qui était grise, maussade, absolument pas mise en valeur, et qui était un lieu de passage pour les voitures qui laissaient échapper librement leur pollution aux personnes assis en terrasse.
Mais heureusement pour les amoureux des vieilles pierres, de grands travaux de rénovation ont eu lieu pour le 250e anniversaire de l’inauguration de la place. Elle est alors devenue piétonne, et a été pavée de pierre ocre venant de Croatie. Pour les nostalgiques, les anciens pavés ont été vendus et si mes souvenirs sont bons, c’était un pavé = 1euro. Par la suite plusieurs bâtiments ont bénéficié de ravalements de façade et les grilles faites par le serrurier Jean Lamour ont été redorées.

La Place Stanislas, c’est quoi concrètement ?
•    le point de rendez-vous par excellence lorsqu’on va retrouver ses amis
•    le grand rendez-vous des mariés les samedis après-midi à partir du printemps
•    le lieu phare du Grand Nancy (de jour comme de nuit)
•    un lieu de passage pour les mamans qui amènent leurs enfants à la pépinière
•    un lieu de manifestations culturelles
•    au grès des saisons s’y installent jardins éphémères, son et lumières, immense sapin de Noël…
•    certains points négatifs, mais une très jolie place où il est quand même très agréable de se balader et de flâner

Sophie Fiori et Enrique Lemercier

credit photo : Corentin Baeumler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *