L'aventure du Windows Cube

Le 5 octobre 2015 débutait l'aventure du Windows Cube, organisée par les équipes de Microsoft.Cette structure, installée au pied du célèbre Centre Pompidou à Paris, n'a pu que vous interpeller si vous êtes passé dans le coin durant cette période. Il s'agissait en effet d'un gros cube bleu transparent ! Le but de cette installation, faire découvrir les nouveautés Microsoft, comme Windows 10 mais aussi les Surface Pro 3 et Pro 4, les tablettes lancées par Microsoft. Elle était ouverte au grand public, de quoi démocratiser l'univers Windows en présentant les nouveautés dans un espace de 240 m2 répartis sur deux étages, avec un bar à upgrade vers Windows 10 sur son propre ordinateur.

Mais ce n'est pas tout, Microsoft a également profité de cette installation pour inviter une dizaine de « doers » à faire des conférences, répartis sur les quatorzes jours de l'événement. Des « doers », cette appellation trouvée par les équipes de Microsoft désigne des personnes qui s’engagent dans des projets et qui font les choses en grand, souvent avec les nouvelles technologies … mais pas obligatoirement !

C'est ainsi que l'on a pu découvrir entre autre Romain Colin, créateur de Fubiz, mais aussi Les Twins, Highlab...

Le premier jour, c'est notre rédacteur en chef, Enrique Lemercier, qui a eu l'honneur de débuter cette session de conférences. Il a donc eu l'opportunité de parler du projet Pose Mag, de sa création, de son développement et surtout, de l'importance essentielle du digital dans ce projet. Rappelons-le, c'est grâce à la mise en ligne du premier numéro (initialement papier) que Pose Mag est devenu ce qu'il est aujourd'hui.

Sans le digital, le projet n'aurait peut-être eu jamais eu de second numéro et l'équipe ne serait sûrement pas actuellement en train de préparer le 23ème numéro, cinq ans après la création.

Un grand merci aux équipes de Microsoft et Publicis pour cette belle opportunité et pour avoir offert cette belle vitrine à notre support. Avoir la tête de notre rédacteur en chef dans un cube sur le parvis du Centre Pompidou, ce n'est pas donné à tout le monde.

Retrouvez toutes les informations au sujet du Windows Cube sur le site : www.microsoft.com
Et toutes les actus Microsoft et Windows sur leur site officiel.

Informations

Articles similaires

Bastian Baker

Bastian Baker a tout juste 21 ans, mais il a tout d’un grand. Il est déjà en train d’enregistrer son deuxième album, se prépare pour L’Olympia le 24 avril prochain et a une maturité dans la voix et dans la vie assez déconcertante. Nous l’avons rencontré pour une interview dans le cadre intimiste d’un appartement dans lequel il est venu cassé les clichés que l’on peut lire sur lui. Non, Bastian Baker n’est pas un joli minois qui joue de sa jeunesse pour séduire les midinettes ! Bastian Baker c’est un chanteur de talent doté d’une grande générosité et qui ne demande qu’à être heureux. Pour Pose Mag, il vous parle de lui à travers son parcours et sa musique.

Lire

Little Dragon

Le quatuor suédois Little Dragon est de retour avec un quatrième album, « Nabbuma Rubberland », tout droit sorti de leur nouveau studio à Göteborg. La voix planante et unique de Yukimi mixée aux divers rythmes électro/pop/r’n’b et jazz continue de nous séduire et ne fait que confirmer davantage le talent du groupe scandinave.

Lire

Manu Larrouy

Révélé « Découverte » 2009 des Francofolies de la Rochelle, grâce à son premier album, « Mec à la Coule », Manu Larrouy quitte alors Toulouse pour s’installer à temps plein à Paris. Il peut ainsi, tout à loisir, envisager son nouvel album et composer quelques chansons d’amour, mettant de côté le reggae qui rythmait son opus précédent. Beau (vous en conviendrez !) mais également chancelant et vulnérable, Manu Larrouy nous revient avec un album pop et romantique : 12 titres teintés d’émotions, dans lequel il nous révèle ses failles sans pudeur. Sorti le 16 avril, « Des mots doux, des mots durs » parle d’amour, de vérité, de la fragilité d’un couple. Bref ! Manu nous parle de lui et de sa vie amoureuse devenue chaotique le jour où sa belle part sans se retourner. La faute à qui ? L’album a été réalisé par Manu (paroles et musiques) auxquels ont collaboré l’ancien guitariste et songwriter orfèvre des Innocents, Jean-Christophe Urbain, et secondé par l’ingénieur du son Jean-Paul Gonnod.

Lire