FASHION WEEK AUTOMNE-HIVER 2012 2013 À LONDRES ( épisode 2 )

Burberry Prorsum

Burberry Prorsum fall winter
Londres  révèle encore ses éclats et attire les regards de la sphère mode avant de laisser le pas à Milan. Derniers jours des défilés, le temps d’apprécier ce que nous réserve l’hiver prochain.
Et c’est chez Burberry Prorsum que l’on fait notre première escale.

Christophe Bailey nous réserve pour l’année prochaine des silhouettes très féminines, un tantinet rétro. Les tailles sont marquées, les épaules aussi. Des nœuds se déposent par-ci par-là, sur les ceintures, les épaules.
Le trench s’ajuste, se serre, se féminise même en marquant pour certains les courbes des hanches, prend des couleurs et perd un peu de sa rigueur militaire.
Les jupes prennent des volants pour rester dans l’esprit féminin rétro de la collection.

Alexander McQueen

Alexander McQueen fall winter
L’évènement de la London Fashion week est incontestablement la collection Mcq d’Alexander McQueen, conçue par Sarah Burton. Il s’agit du premier défilé de la marque du créateur.  Le public a été fortement marqué par le parterre de feuilles d’automne provenant de véritables arbres qui couvraient le catwalk. Sarah Burton nous offre une collection très travaillée, pleines de contrastes, où le tailoring et la justesse des coupes sur des matières brutes masculines se confondent avec la délicatesse de la dentelle, dévoilant ainsi les épaules, et les suggérant d’une façon très subtile.

Giles

Giles fall winter
Chez Giles, on hésite… Serions-nous délicates tout en voiles vêtues  et froufroutantes ou opterions-nous pour un look plus austère tout en noir et blanc ? La tendance reste tout de même à la souplesse des coupes et au détail féminin.

Acne

Acne fall winter
Chez Acne, on remarque un travail intéressant sur le haut du corps, les épaules se trouvent arrondies, voire dominantes, par rapport à tout le reste. La taille, quelquefois largement marquée, nous évoque le kimono.  La fourrure est également présente en petite touche ainsi que les couleurs vives comme le bordeaux, le vert pistache, le jaune et l’orange.

Et voilà pour Londres, on sait déjà que l’on aura l’hiver prochain la taille marquée, quelque chose en fourrure et du bordeaux, de la couleur et une touche de féminité en toutes circonstances.

Yasmine Zidane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *