SSENSE

Quand j’en ai la possibilité, j’aime m’adonner au rituel du dimanche matin. Installée sous les couvertures, sirotant un café et me baladant au milieu de centaines d’articles de designers que j’aimerais bien un jour faire miens grâce au triple W.

Ces dernières années, le shopping sur internet est devenu très actuel et aujourd’hui assez commun pour tout un chacun. Entre maman surfant le catalogue LL Bean, papa regardant les montres suisses et grand-maman ajoutant des pièces à sa collection de porcelaine en se pâmant sur les miracles de Ebay, on ne peut pas dénier l’achat en ligne, tant pis pour les taxes douanières à payer en plus. 

Beaucoup d’acheteurs virtuels admettront tout de même qu’on peut certainement trouver dans leur placard quelques coups de folie difficiles à porter. La taille, la couleur et la texture, il n’est pas toujours facile d’avoir un bon rendu visuel.

La soirée pour l’ouverture officielle de SSense a eu lieu il y a quelques semaines. Ssense, un site d’achats en ligne et qui célébrait son premier espace non virtuel. Quelques très belles pièces de quelques uns des meilleurs stylistes sont mises en valeur dans un décor minimaliste.  On y trouve notamment Yves St Laurent, Balmain et Givenchy, ainsi que quelques autres à plus bas prix comme Helmut Lang et 3.1 Phillip Lim. Les clients peuvent sélectionner en ligne les articles qui les intéressent et demander leur envoi à la boutique pour les essayer, sans obligation d’achat.

Bénéficiant de plus de 10 millions de visiteurs par jour et d’une centaine de marques de vêtements et d’accessoires, c’est le plus grand détaillant virtuel du Canada. Lors d’une belle soirée d’été dans le magnifique vieux port de Montréal, les portes des mondes virtuel et réel du shopping s’ouvraient simultanément. Ainsi, je peux pendant une journée jouer à la Carrie Bradshaw française, sans avoir à redouter de coups de folie qui finiront dans le placard.

Leur site: ssense.com

English version

Whenever possible Sunday morning is a ritual I love to indulge in. Sitting under the covers, sipping a coffee and trifling through hundreds of designer items that I dream to call my own, via the big WWW.

Online shopping has been a hot topic of the past few years, and now quite common practice for almost everyone. Mom surfing the LL Bean Catalog, Dad checking out Swiss Watches and Nonie adding to her porcelain collection while rambling on about the miracles of eBay. The benefits of online shopping can’t be denied, customs taxes be damned. Many virtual shoppers will admit though, that they have a few designer skeletons in the closet. Fit, color, and texture, not everything can be rendered visually.

A few weeks ago, SSense, a major Canadian online retailer celebrated its new physical space. A minimalistic décor shows off beautifully selected items from some of the best designers. Notably are Yves St Laurent, Balmain and Givenchy, along with lower priced designer brands like Helmut Lang and 3.1 Phillip Lim. Clients can preview items online and request them to the boutique to try on with no obligation.

Boasting more than ten million views a day and 100 designer clothing and accessories brands, it is Canada’s largest virtual retailer. On a breezy summer evening in the beautiful Old Port of Montreal, the doors to the online and physical world of retail were simultaneously opened. That way, I can pretend to be a French Carrie Bradshaw for a day, without the designer skeletons.

Check them out at ssense.com

Pauline Garcia

Traduction : Corinne Garcia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *