WALTER VAN BEIRENDONCK, LE VILAIN PETIT CANARD ?

Walter Van Beirendonck détonne dans le monde de mode et apparait souvent comme un joyeux drille face aux lignes sobres et sombres de ses compatriotes et créateurs flamands, passant de Dries Van Noten à Ann Demeulemester. Il semble, en effet, avoir pris le parfait contrepied de cette école de rigueur et de sobriété. Le musée de la mode d’Anvers propose une rétrospective de trente années de création de ce styliste à la carrière internationale déjà très riche.

Certes, Van Beirendock fit parti de ce que l’on a appelé le groupe des six, auquel appartenaient aussi Van Notten et Demeulemeester, tous diplômés de l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers. Il en fut même l’ainé. Mais il s’est toujours défini comme l’ « outsider » de cette vague flamande.

Ses collections colorées, influencée par la culture Pop, l’ethnographie, technologie, science-fiction font partie de son environnement. Ses défilés provocateurs le démarquent très vite de ce courant belge reconnu internationalement, mais aussi des autres stylistes en général. Souvent raillé, faisant la risée de beaucoup, de par sa position d’excentrique hurluberlu, Walter Van Beirendonck présente le plus souvent un travail plus sérieux qu’il n’y paraît.

Il prend en compte, voire dénonce, certaines notions sociales comme la question du genre, le Sida, ou encore la société de consommation. Notions  qu’il n’hésite pas à traiter dans ses défilés ou présentations, toujours dans une lignée narrative à l’humour souvent décapant, dont la grande acuité interroge.

Alors Van Beirendonck, vilain petit canard ou plutôt humour belge ?

Valéry Poulet

Rétrospective Walter Van Beirendonck du 14 septembre 2011 au 19 février 2012

MOMU Nationalestraat 28 Anvers 2000

Pour plus d’information : www.momu.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *