FASHION WEEK PARIS – ÉPISODE 3

Total Black

Durant la Fashion Week parisienne, on a fait l’éloge de la parisienne chic, du sage, du glamour et de la provoc. On a pu cependant apercevoir au coté de toutes ces figures, des silhouettes un peu décalées parfois dérangeantes, un tantinet grunge et d’une monochromie quasi parfaite.
Je pense particulièrement aux silhouettes de l’américain Rick Owens par exemple, pour la plupart gantées et quelques unes cagoulées, faites de superpositions de matières et de vêtements aux longueurs étudiées passant de couleurs terre et sable à une palette plus dark.

Quand à la styliste belge Ann Demeulemeester, le noir est de rigueur pour une touche grunge et féminine, avec la présence de matières comme le cuir brut, la fourrure, des légers couvre-chefs et beaucoup de laçage façon corset.

Chez Josephus Thimister, et sur des mannequins au teint complètement livide, contrastant avec le noir des tenues, qui sont quant à elles légères et flottantes, trainant des chaines de tissus, comme échappées d’un lieu sombre.

C’est Gareth Pugh qui a le plus retenu mon attention, d’une part parce que c’est un designer prometteur  bourré de talent et qui a commencé trés jeune (14 ans) et d’autres part, parce qu’à travers cette collection, il nous rappelle les temps anciens avec quelques références iconographique religieuses à travers la haute queue de cheval qu’arborait les mannequins, les pantalons amples, les vestes et robes à la géométrie parfaite le tout dans un monochrome de noir, ou de bleu ainsi que quelques pièces façon métal doré.
Vous l’aurez compris, j’ai succombé à cet univers black qui laisse planer beaucoup de mystères et vous, qu’en dites-vous ?

Yasmine Zidane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *