IL ÉTAIT UNE FOIS LES UGG…

Je t’entends déjà râler, gente féminine, au son de ce simple mot ! Mais vu que j’ai un super rédacteur en chef (qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour avoir droit à un beau cadeau de Noël !) qui me permet d’écrire sur la mode, et surtout, selon mes envies, je me permets de vous donner mon avis sur les UGG.

Alors là, vous allez me dire que vous ne voyez strictement aucun rapport entre la mode et les UGG, mais si, il y en a un. C’est très confortable et en plus, c’est chaud ! Bon ok, je ne sais pas si ce sont des arguments valables…

Je vais vous raconter un magnifique conte de Noël qui s’est déroulé l’année dernière à cette même période.

IL ÉTAIT UNE FOIS, dans une ville où régnait un hiver glacial, une jeune princesse perchée sur des low boots ! Elle portait le nom d’une princesse de Manhattan : S.

S. gambadait dans son royaume, à la quête de nouvelles folies et de bons plans en matière de shopping. Quand  soudain, la neige se mit à tomber ! Ce n’était pas qu’une simple averse, c’était une forte tempête de neige qui s’abattait sur le royaume entier.

Et là… le drame ! S. faillit mourir sur ses low boots. Les rues étaient en effet particulièrement glissantes à cause du temps et les talons ne sont vraiment pas efficaces dans ces conditions ! S., désespérée, partit à la recherche de chaussures (si possible abordables, car son royaume connaissait aussi la crise !) pour protéger ses petits pieds le reste de sa longue journée de cours (j’en rajoute un peu, mais c’est toujours comme ça dans les contes, non ?).

Elle se dirigea vers le pays Made In China, là où tout le monde peut trouver de bonnes copies de grands articles de mode pour  pas cher ! La vendeuse lui indiqua gentiment qu’il ne restait plus que ce modèle qui pourrait convenir pour le grand froid … Elle approcha de S. une chose pour la moins étrange ! Mon dieu, c’était… une copie de UGG !

S. s’écria : « Ah non ! Moi vivante, je ne porterai jamais ça, c’est tellement horrible ! ». La vendeuse au regard diabolique essaya de corrompre S. en lui proposant d’essayer tout de même la paire de fausses UGG, juste pour voir.

Sous l’emprise démoniaque de la vendeuse, la jeune princesse céda à la tentation (pfff tu parles, on est toutes pareilles ,dès qu’on nous propose d’essayer un truc, on ne dit pas non !). Et c’est alors qu’un miracle se produit !

UN MIRACLE DE NOËL !

S. se sentit si gênée de devoir avouer qu’elle aimait la sensation que procurait les UGG à ses pieds (oui, j’en rajoute encore, je sais, mais avouez que les princesses dans les contes ne sont jamais des lumières non plus !).

Bref, pour la faire courte, un brin plus moderne et ché-bran, S. « kiffa grave » l’effet procuré (euh, là je m’emporte je crois, j’ai du trop écouter « Je me sens bien » d’Amel Bent !). Elle commençait vraiment à se trouver bien dans les UGG, même si elle était encore parfaitement consciente de l’aspect non-esthétique de ces chaussures (elles ne s’appellent pas UGG pour rien).

C’était tellement confortable, et petit à petit, une sensation de chaleur s’emparait de ses pieds. A cet instant, elle se jura de  chausser ces fausses UGG, chaque jour de mauvais temps. Selon elle, il faut dépasser l’apparence et ne voir vraiment que l’aspect pratique.

Princesse S. partit prêcher la bonne parole aux autres fashionistas du royaume, et elle fit une promesse : investir dès qu’elle le pourrait dans des (vraies) UGG !

Vêtue de ses nouvelles chaussures, elle vécut heureuse le reste de l’hiver, les pieds bien au chaud… N’en déplaise à certains !

XOXO

Sophie (c’est bizarre, Sophie, ça commence aussi par un S !)

P.S : J’espère que vous aurez compris la morale de cette histoire. Et n’oubliez pas que même si les UGG sont vivement décriées, beaucoup de princesses célèbres les ont déjà adoptées.

Je vous conseille également de faire un tour sur le site officiel pour découvrir les nouveaux modèles. Désormais, il y en a pour tous les goûts : http://fr.uggaustralia.com/fr/

Et même la blogueuse Tokyo Banhbao (qu’on adore) avait succombé il y a quelques temps aux UGG !

3 thoughts on “IL ÉTAIT UNE FOIS LES UGG…

  1. Cet article donne envie de se convertir aux UGG, certes très inesthétique (quoiqu’en gris comme Tokyobanhbao c’est plutôt joli) mais ça semble teeeeellement chaud et mes petits pieds gelés les réclament…
    mais teeeeellement cher….

  2. & bien moi j’ai investi dans des fausses UGG chez E**M (le magasin de lingerie) & bien c’est DU BONHEUR. Moi qui l’hiver 2009 disait « Des UGG, jamais ! Plutôt vendre mes Louboutins ! » (blague) & bien je compte bien invertir dans une VRAIE pair de UGG car c’est quand même bien pratique surtout avec le froid !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *