L’HOMME MALADE ? TOUT UN PROGRAMME !

Et bien non, n’abordez jamais un homme malade avec ironie, Mesdames, car lui n’est pas en mesure de plaisanter. Sachez qu’à l’instant même où vous le contemplerez affectueusement, lui (l’homme) sera sur le point de mourir….

A moins d’être hypocondriaque, les garçons ne consultent jamais. Par contre, vous les filles… Et on s’étonne encore aujourd’hui que la sécu soit en déficit…

Les hommes sont terrorisés à l’apparition du moindre bobo, eux, si costauds ! Ils angoissent. La fin est proche… Chut ! Laissons les reposer en paix !

Aussi paradoxale que cela puisse paraître, nos médecins généralistes, spécialistes et chirurgiens dans tout domaine, sont constitués majoritairement d’hommes. Faut-il maîtriser les éléments pour apprivoiser la maladie, la dominer et désirer affronter le mal ? Telle est ma question !

Qui s’empresse de bichonner son homme, rendu à l’état d’enfant, venant de contracter une bonne grippe ? Nous, bien sûr ! Mais, qui soulage les femmes de leurs maux divers ? Nous, bien sûr !

L’homme n’est jamais malade, il agonise. Il gémit jour et nuit. Il appelle cinquante fois par jour d’une voix plaintive. La mort sera forcément l’aboutissement de son état actuel. Mais quel cinéma ! Ce n’est qu’un rhume, Chéri ! Relativise, tu veux bien ?

Le scénario vire au drame dans le cas d’une hospitalisation programmée. Empressez-vous de vous rendre à son chevet et de vous enquérir de son état de santé. C’est votre rôle et je sais, de plus, que vous allez le faire spontanément, mais… n’attendez pas la même chose de lui le jour où vous séjournerez à l’hôpital. Un conseil : équipez-vous de votre PC et portable pour contacter votre réseau et appeler les copines afin de tuer le temps !

Lors de mes diverses interventions et accouchements, j’ai toujours redouté le retour à la maison. Pas vous ? Genre : surprise ! Dans quel état allais-je retrouver la maison ? J’avais bien sûr pris soin de faire le ménage à fond, avant de partir, de remplir le frigo et de me mettre à jour dans mon linge…

Je sais qu’il existe, sur cette terre, quelques fées du logis masculines et excellents cuisiniers, mais où sont-ils ? Pas chez moi, assurément !

Parlons peu, mais parlons bien ! La nature a bien fait les choses, et vous savez pourquoi ? D’après les statistiques (restons objectifs !) l’homme a une durée de vie plus courte que celle de la femme. Quelle fière chandelle, ils nous doivent ! Ils ne supportent pas la maladie, sont incapables de gérer le quotidien après leur journée de boulot, et ne peuvent vivre sans nous !

La femme est l’avenir de l’homme sans conteste, et ce depuis des millénaires !

Qui osera nous dire le contraire ?

Armelle HAEGY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *