PETIT DINER ENTRE AMIS

– Allo ? Sophie ? Vous êtes libres pour dîner samedi ? Bien sûr que tu peux emmener les enfants. 20h00 ? C’est parfait ! Bises à vous 4 et à très vite !

Sophie, c’est une ancienne amie de collège retrouvée depuis peu via Face de Bouc ! Durant nos échanges, j’apprends qu’elle vit à quelques kilomètres seulement de chez nous. Génial ! Mais, les vacances approchant et ne concordant pas avec les nôtres, nous avions repoussé cette rencontre jusqu’à aujourd’hui. Je suis bien évidemment toute excitée à l’idée de la revoir, de rencontrer son mari et ses enfants âgés respectivement de 7 et 3 ans.

L’avantage des dîners l’été, c’est la simplicité ! Salade composée, barbecue, fruits, glaces et sorbets. Tout dans la fraîcheur ! Même le rosé de rigueur sera servi température idéale !

Quant aux enfants, ils se jettent généralement sur l’apéro et disparaissent ensuite au salon, bien calés dans le canapé devant un Walt Disney. L’heure de la détente sonne enfin pour nous à ce moment précis.

Mes invités arrivent enfin, chargés d’une superbe composition florale. Puis, nous prenons un verre sur la terrasse, profitant ainsi des derniers rayons du soleil. Tout commençait bien ! Retrouvailles pour les filles. Rencontres pour les hommes. Leurs enfants partaient un peu dans tous les sens, mais nous étions à l’extérieur, donc pas de casse à appréhender.

Soudain, un aboiement arrive à nos oreilles. Sophie me demande aussitôt la possibilité de sortir son chien de la voiture. Mais… c’est qu’on a un chat, nous !

OK, je reste conciliante et enferme Félix dans le garage. Priorité au toutou à qui l’on apporte une gamelle d’eau. Je ne m’approche guère car j’ai une peur bleue des chiens, et croyez-moi ça ne se contrôle pas ! Les enfants en profitent pour récupérer un paquet de biscuits au chocolat semi fondu qui traîne dans leur voiture, et s’en barbouillent plein la bouche et les doigts. Le chien quant à lui vient de nous poser un joli pechou à proximité de mon massif de fleurs. J’adore ! Sophie est heureuse, elle rie beaucoup, elle est dans son monde !

Afin de garder mon self-contrôle, je regagne ma cuisine pour préparer mes entrées. Leurs enfants ne tardent pas à me rejoindre, car une envie pressante les tenaille. Tout en leur indiquant les toilettes, je constate que l’une d’entre elles a marché sur le cacou de son chien qui se fige instantanément sur mon sol. L’odeur ne tarde pas à se répandre. La plus petite appelle sa mère pour l’essuyer, en vain. Je prends donc le relais. Je constate, dans la foulée, que ses doigts plein de chocolat ont laissé quelques empreintes sur la cuvette de mes WC. Que du bonheur, ce petit monde !

Mon homme m’appelle ! « Tu pourrais nous rejoindre » me dit-il ! Je ne demande que ça, mais je ne parviens pas à gérer les coulisses tout en profitant de la scène… vous me suivez ?

On rentre enfin dans la maison et chacun prend place autour de la table. Le chien reste à l’extérieur en accord avec leurs maîtres. Le dîner peut commencer !

Et bien non ! Profitant du fait que nous étions entre adultes, les filles sont ressorties, ont détaché leur toutou et l’ont fait rentré dans la maison. Je vous laisse imaginer la suite ! Le chien a sauté sur notre canapé beige, qui fut rapidement converti en version « 101 dalmatiens », Sophie s’est mise à crier après le chien et son mari a administré une fessée monumentale aux enfants. Mais quel dîner ! Une envie subite me prend de saisir le pic à glace, et pas en mode Sharon Stone, croyez-moi !

Nous avons néanmoins achevé ce dîner de retrouvailles plus calmement, mais vous vous en doutez, n’avons jamais donné suite à « nos ex nouveaux amis ».

Promis, afin d’éviter ce genre de désagrément, on va créer des fiches pour chaque profil !

Ce n’est pas facile de supporter dans une même soirée : des parents démissionnaires, les enfants des autres, et leur chien en prime ! Vous y parvenez vous ?

Armelle Haegy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *