Ycare

Ycare a su séduire le public lors de ses prestations à l’émission « A la recherche de la nouvelle star ». En effet, le jeune homme a marqué les esprits avec des interprétations à la fois touchantes et totalement déjantées. Si on ajoute à cela un très beau timbre de voix et un charme incontestable, on était alors certain qu’il allait faire carrière à l’issue de l’émission. Après un premier album propulsé par le single « Alison », qui sonne encore dans nos têtes comme une douce mélodie, Ycare continue le chemin vers le succès avec un second opus intitulé « Lumière noire ». Nous avons souhaité en savoir plus sur ce chanteur, voici ce qu’il nous a confié.

Comment s’est passé ton été ?

Superbe ! Entre festivals et vacances improvisées ! Très agréable.

Quand as-tu su que tu voulais devenir chanteur ?

J’hésite encore à vouloir le devenir :-)

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu était petit ?

Avocat, puis pilote de ligne, puis chirurgien… Des choses planantes !

En mai dernier est sorti ton second album « Lumière Noire ». Comment le définirais-tu en quelques mots ?

Clair-obscur moderne… Des textes mélancoliques sur une musique entrainante.

Les chanteurs qui se sont fait connaître par une émission télévisée ne passent pas souvent le cap du premier album. A ton avis, qu’est-ce qui a fait la différence avec toi ?

La chance de trouver mon public et rester fidèle à mes convictions.

« Lap Dance », le premier extrait de ton second album, est le parfait reflet de ton talent d’auteur. D’où te vient cette passion pour les jeux de mots, les doubles sens ?

Les jeux de mots m’amusent plus qu’ils ne me passionnent… Semer la confusion dans la compréhension d’un texte ouvert : chacun comprend ce qu’il veut.

Quelles sont tes références musicales ?

2pac, Kerry James, Mafia K’1 Fry, 113…

Avec quels artistes aimerais-tu faire un duo ?

Françis Cabrel, ou Orelsan ! Très sérieusement !

Dans l’émission « A la recherche de la nouvelle star », tes prestations étaient pleines de folie et tu semblais parfois complètement habité. Tu t’es assagi depuis, non ?

Non pas spécialement… Je découvre chaque jour de nouvelles façons de dire les mots sans perdre toute mes forces et m’éparpiller… Peut-être la trentaine qui approche !

Ton dernier single « Seex » parle de « pornographie romantique », d’amour sans lendemain mais passionné. Il paraitrait que tu es un garçon sans tabou, c’est vrai ça ?

Je suis extrêmement pudique et romantique et limite vieux jeu… Il est juste plus simple de parler de ces choses que de parler d’amours sérieux.

Alors parle-nous un peu de tes amours…

Non ! Parle-moi des tiens !

Enfin, quels sont tes projets pour cette rentrée 2011 ?

Un nouveau clip et une tournée : France, Suisse Belgique, Liban et peut-être en Russie, vu que le single « lapdance » passe à la radio là-bas… Etonnant ! J’ai beaucoup de chance.
Merci beaucoup à l’équipe de Pose Mag, et à bientôt.


Informations

Articles similaires

Lola Naymark

L’histoire de Lola Naymark, sous les projecteurs, démarre dès l’âge de 7 ans. Elle tourne tout d’abord dans des téléfilms « La nouvelle tribu » et « Un coup de baguette magique » de Roger Vadim. A 10 ans, Bunny Godillot lui offre le rôle principal dans « Riches, Belles, etc » aux côtés de Claudia Cardinale, Anouck Aimée et Marisa Berenson. En 2002, elle joue avec Omar Sharif, Gilbert Melki et Isabelle Adjani dans « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » de François Dupeyron.En 2004, elle obtient le prix Michel Simon, se voit nominée aux Césars dans la catégorie « Meilleur espoir féminin » et reçoit le prix de la révélation féminine au festival de Cabourg pour « Brodeuses » d’Eléonore Faucher, dans lequel elle tient le rôle principal aux côtés d’Ariane Ascaride.Elle enchaîne avec « La Maison de Nina » de Richard Dembo, « Dans tes bras » d’Hubert Gillet aux côtés de Michèle Laroque et « L’Armée du crime » de Robert Guédiguian. Place au théâtre dès 2009, où elle interprète Ophélie dans « Le jour des meurtres dans l’histoire d’Hamlet », mis en scène par Thierry de Peretti. Puis, elle intègre, l’année suivante, la compagnie de théâtre Les Années Ivres, avec laquelle elle joue « Le Dindon » de G. Feydeau pendant deux ans au Festival d’Avignon.En 2011, elle joue aux côtés de Yann Barthès dans « Arthur Flèche », un court métrage de Samuel Hercule pour Canal +.Jusqu’au 30 juin, Lola Naymark vous invite à vous rendre au théâtre de l’Atelier où elle se produit sur la scène dans « Liaisons Dangereuses », mis en scène par John Malkovich.Nous la retrouverons également dès le 11 juillet à l’affiche du film « Ma bonne étoile » d’Anne Fassio, aux côtés de Fleur-Lise Huet, Christophe Lambert et Claude Brasseur.Synopsis : En Normandie, Louise (Fleur-Lise Huet) vit heureuse dans le monde du cheval. Brusquement, le destin frappe. Louise reste seule avec son père (Christophe Lambert) et un ami de la famille (Claude Brasseur) à la Ferronnière, le haras où elle vit depuis toujours. Les affaires vont mal, ils sont au bord de la faillite…Heureusement, il y a Marquise, une jeune jument que Louise a élevée. Envers et contre tout, la jeune fille et Marquise vont se battre contre la fatalité qui semble s’acharner…‍

Lire

The Pretty Reckless

Taylor Momsen s’est faite connaître du grand public grâce à Gossip Girl. Les inconditionnels de cette série ont pu remarquer qu’au fil des épisodes et des saisons, la petite Jenny Humphrey, le personnage qu’elle incarne, a amorcé son virage gothico-rock-dark-grunge, appelez cela comme vous voulez, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle est bien loin la petite Jenny en tenue d’écolière. Taylor Momsen a en effet décidé de montrer a tous qui elle était vraiment et de transposer son style vestimentaire fétiche sur son personnage dans la série. Mais elle a surtout décidé de s’adonner à sa vraie passion: la musique. C’est donc tout naturellement qu’est arrivé fin 2010, Light me up, l’album de sa naissance rock’n’roll, avec son groupe The Pretty Reckless. Light Me Up est une chronique honnête des expériences de Taylor Momsen, transmises au travers de son propre regard. Chaque chanson raconte une histoire en lien avec les tribulations et les épreuves sentimentales que la jeune fille a vécues ou observées.

Lire

Helena Noguerra

A 15 ans, (la grande) Helena débute sa carrière comme mannequin dans les années 80, puis se lance dans la chanson, comme sa sœur Lio. Leurs registres, tout comme leurs parcours sont pourtant totalement différents. Helena est curieuse et touche à tout dans le domaine artistique. Animatrice télé sur M6, animatrice radio, chanteuse, actrice, romancière, auteur de théâtre, réalisatrice de film et documentaire : rien n’arrête cette artiste aux multiples talents. Sa prestation dans « L’Arnacoeur », en tant que copine de Vanessa Paradis, a notamment marqué quelques réalisateurs qui se pressent de lui proposer de beaux projets. Un premier rôle se profile, suivi de jolies collaborations tout aussi tentantes les unes que les autres… Actuellement à l’affiche de la comédie réalisée par Christian Clavier « On ne choisit pas sa famille », et dont la sortie est annoncée le 9 Novembre 2011, Helena Noguerra ne cesse d’enchaîner les rôles inattendus.

Lire