Melange Paris

Savant mélange entre un univers streetwear et créateur, Mélange Paris est une nouvelle marque de prêt-à-porter qui fait du bien ! Quel plaisir en effet de découvrir de nouvelles pièces originales qui viennent varier l’offre parfois trop uniforme de ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché. Nous sommes donc partis à la rencontre de Yann, le créateur de la marque.

Savant mélange entre un univers streetwear et créateur, Mélange Paris est une nouvelle marque de prêt-à-porter qui fait du bien ! Quel plaisir en effet de découvrir de nouvelles pièces originales qui viennent varier l’offre parfois trop uniforme de ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché. Nous sommes donc partis à la rencontre de Yann, le créateur de la marque.

Peux-tu nous faire un résumé de ton parcours jusqu’à la création de Mélange Paris ?

J’ai travaillé 10 ans dans le développement informatique en tant que chef de projet.

Pourquoi as-tu décidé de créer ta marque ?

MELANGE est à la base un studio de création. J’ai créé la structure avec ma femme Kelly et mon ami Antoine Magnien. Nous évoluons dans divers domaines tels que la direction artistique, la photographie, le graphisme et la mode.

J’ai décidé de me lancer dans cette aventure car j’ai toujours eu un esprit créatif et j’étais un peu frustré de ne pas pouvoir m’exprimer totalement sur ce terrain. L’idée qui m’a porté est d’allier savoir traditionnel avec une vision contemporaine et proposer des produits durables, originaux avec une pointe d’excentricité, mais à des prix abordables. Nous travaillons avec des artisans, des ateliers et des fournisseurs français, anglais et italiens qui ont des savoir-faire d’excellence.

Tu as ouvert il y a quelques mois une première boutique dans le 10ème arrondissement, à deux pas du Canal Saint Martin. Pourquoi le choix de ce quartier ?

Le choix du quartier du Canal Saint Martin s’est fait un peu par hasard mais très naturellement. Nous avons eu l’opportunité de reprendre un local et la décision a été assez instinctive. J’adore ce quartier car il est mélangé avec une belle diversité et un joli dynamise. J’ai passé des moments mémorables autour du canal.

Qui est le client type de ta marque ?

Nous avons plusieurs type de clients chez MELANGE : la jeunesse parisienne du quartier qui veut s’habiller avec des pièces simples, confortables et originales. Des clients parisiens plus âgés qui sont à la recherche de produits de qualité. Et nous avons une clientèle étrangère qui sont friands du made in France.

Si demain tu avais la possibilité de faire une collection capsule avec la marque de ton choix, ça serait laquelle ?

Il y a plusieurs maisons dont j’apprécie beaucoup le travail et qui ont des styles bien différents. Je pense que ça serait cool de travailler avec Lacoste car nos univers peuvent bien se marier. Ca serait bien évidement génial de bosser avec une grande maison comme Chanel ou Valentino.

Quels sont tes projets pour la suite ?

A l’avenir nous pensons à ouvrir doucement la distribution à des multi-marques sélectionnés car la demande est forte. Nous aimerions aussi présenter nos collections lors de défilés. Nous avons aussi des projets propres au studio qui ne sont pas liés à l’univers de la mode et que nous souhaitons développer.

Informations

Articles similaires

Titoff

SES DÉBUTS Né à Marseille, il y a 39 ans, Titoff (de son vrai nom Christophe Junca) s’éprend de comédie en regardant le film « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine ». Il s’oriente dès lors vers cette profession artistique et amorce ses premiers pas sur la scène du Chocolat Théâtre à Marseille. LA SUITE En 1999, il se produit à la Comédie de Paris, puis en 2000 au Trévise, où Thierry Ardisson le remarque. Une rencontre déterminante au cours de laquelle il lui propose de remplacer Laurent Baffie dans l’émission « Tout le monde en parle ». Puis, il enchaîne le Palais des Glaces suivi d’une tournée à travers toute la France qui le mène à l’Olympia où il triomphe. 2003, il crée son second spectacle et parcourt les routes de France. « Metrosexuel » qu’il présente en 2007 remportera inévitablement un grand succès. Il aurait pu poursuivre ainsi sa route, et faire comme le suggérait M. Sarkozy « Travailler plus, pour Gagner plus ! ». Il préférera mettre sa vie de one-man show entre parenthèse et s’accorder une pause salutaire. À lui alors le théâtre, le cinéma, les téléfilms et Europe 1 au côté de Laurent Ruquier dans « On va s’gêner ».

Lire

Gunther Love

Rendez-vous donné près du Pont Cardinet à Paris. Sylvain Quimene, alias Gunther Love, arrive en scooter. Nous nous rendons dans un grand garage pour effectuer le shooting. Il prend tout d’abord la pose en tenue civile, puis en un claquement de doigt, le voici vêtu d’une combinaison noire à paillettes. Sylvain devient alors Gunther Love. Tel un super héros, il nous fait une démonstration de ses meilleures acrobaties. Entre deux sauts, nous avons réussi à l’interviewer. Voici ce qu’il nous a confié.

Lire

Stéphanie Zwicky

Stéphanie Zwicky est une jeune trentenaire qui a le vent en poupe. Férue de travail, elle endosse plusieurs casquettes passant aisément de la comédie au mannequinat, elle est aussi chroniqueuse TV et blogueuse mode. En effet, c’est son blog « Big Beauty », qui lui a servi de tremplin. En démocratisant la mode pour les rondes et en démontrant aux fashionistas que la mode ne s’arrêtait pas à la taille 44, elle a su conquérir la toile. Rencontre avec une jeune femme charmante et pleine d’énergie, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Lire