RENCONTRE AVEC CIRCUS

Circus

Il était une fois une troupe de cirque qui s'installe dans les faubourgs de Rome. Ils espèrent révéler au grand jour un numéro secret, extraordinaire et légendaire... Dedo le funambule, Vlad le magicien, Rosa la violoniste, les saltimbanques, Victor Monte et une belle inconnu se croisent dans les méandres de la ville éternelle. Etes-vous prêts à les suivre ?

Circus, c'est le groupe de Calogero, avec Karen Brunon, Elsa Fourlon, Stanislas et Philippe Uminski. Lors d'une rencontre riche en partage et en rires, nous avons questionné la petite troupe pour savoir ce qui se cachait vraiment derrière le projet Circus.

RENCONTRE AVEC CHRISTOPHE WILLEM

Christophe Willem

Christophe Willem est un artiste issu d'une émission tv et autant dire qu'ils sont peu à avoir réussi à tirer leur épingle du jeu. Ce qui a fait sa différence ? C'est sans aucun doute son talent mais aussi sa personnalité. A la fois drôle et touchant, ce qui est sûr, c'est que ce chanteur est quelqu'un d'entier.

Bien loin de son personnage de la « tortue » et du jeune homme mal à l'aise et que l'on avait découvert il y a quelques années au casting de La Nouvelle Star, Christophe Willem est désormais un artiste épanoui, avec un réel univers.

STEVY MOYAL

Stevy Moyal

D’origine lyonnaise, Stévy Moyal est née le 23 novembre 1978. Dès l’âge de 6 ans, elle pose ses valises à Roanne et y suivra toute sa scolarité. Très jeune, elle se complaît à parodier ses professeurs au collège, puis au lycée devant un public qui ne se lasse pas de son talent comique. Sa voie semble alors toute tracée ! Elle intègre très vite une troupe de théâtre d’improvisation « Kraft », qui se produit régulièrement au théâtre municipal de Roanne.

VINCENT NICLO

Vincent Niclo

Son interprétation d’All By Myself, accompagné des Chœurs de l’Armée Rouge, au cours du Grand Show de Céline Dion diffusé sur France2, samedi 24 novembre 2012, fut si convaincante qu’elle lui valut une standing ovation, plus que méritée. Fort de sa performance vocale, mêlant la puissance à l’émotion pure, Vincent Niclo parvint à séduire l’ensemble d’un public qui en frissonne encore.

Tout comme son père, Vincent rêvait d’être chanteur et se dirige alors vers le chant classique. Très vite repéré par Thierry Dran de l’Opéra de Paris, il intègre la troupe de Titanic et fait ses débuts à l’Opéra Royal de Wallonie, puis à l’Opéra d’Avignon. S’ensuivront West Side Story, Tristan & Iseult, Les Liaisons Dangereuses, Roméo & Juliette, sans oublier Autant En Emporte Le Vent dans lequel il incarnait Rhett Butler.

RENCONTRE AVEC VADEL

Vadel

 

Adam Vadel intègre très jeune le conservatoire pour apprendre les percussions. Egalement séduit par le piano, il portera finalement son dévolu sur la batterie. Ses premières amours musicales se nomment Michael Jackson, James Brown, David Bowie, Prince, Sly and the Family Stone, puis il découvre les Stones, Ramones, AC/DC auxquels il adhère rapidement.

Au collège, il s’empare de la guitare, devenu son instrument de prédilection et monte son premier groupe dont il sera le chanteur. Très vite repérés, ils sont programmés pour les soirées Rock’n’Roll Fridays du Gibus. Dans la foulée, il enregistre et autoproduit son premier album, contenant une reprise de Kiss «  I was made for loving you  ». Du haut de ses treize ans, son passage au Grand Journal de Canal+ ne passe pas inaperçu et lui ouvre de nouvelles portes. En fréquentant les jam sessions de la capitale, Vadel approfondit son intensité musicale et développe sa technique instrumentale. Pas étonnant qu’on le retrouve en première partie d’artistes comme Joe Cocker, Pink ou INXS.

MATHIEU BOOGAERTS

Auteur, compositeur, interprète et réalisateur de son dernier disque, Mathieu Boogaerts nous apparaît dans son plus simple appareil, face à la caméra, pour nous interpréter «  Avant que je m’ennuie  », un des douze titres issu de son album éponyme, sorti le 1er octobre.

Quatre ans après «  I love you  », dont les textes furent écrits à partir de rythmes de batterie, il reprend la guitare pour aborder de nouvelles compositions plus limpides, sensuelles, délicates, mais surtout, libérées de tout artifice. Des textes destinés à tous impliquant les rapports amoureux, les remises en question personnelles, les périodes de doute, les implications personnelles,…

Laissez-vous emporter dans l’univers sentimental, poétique et très imagé de son «  Mathieu Boogaerts  », puisqu’il vous y invite en toute simplicité  !

ALICE POL

Alice Pol

Révélation du film de Pascal Chaumeil «  Un Plan Parfait  » (sorti le 31 Octobre)  aux côtés de Dany Boon et Diane Kruger, Alice Pol interprète la jeune sœur de Diane. Drôle, manipulatrice et déterminée, elle excelle dans le rôle de Coco que lui a confié le réalisateur Pascal Chaumeil.

Née sous les sunlights (l’île de la Réunion), c’est à Marseille qu’elle grandit  ! Elle fait ses premiers pas au théâtre avant de rejoindre le cinéma. On la découvre dans «  Vilaine  » de Jean-Patrick Benes aux côtés de Marilou Berry, puis dans «  Joueuse  » de Caroline Bottaro avec Sandrine Bonnaire. Elle enchaîne dans «  Les émotifs anonymes  » de Jean-Pierre Améris, aux côtés de Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré et dans «  Une folle envie  » de Bernard Jeanjean. Alice, femme caméléon, prouve par la diversité de ses rôles (bimbo, jeune fille modèle, girl next door idéale, femme de chambre, étudiante, …) son aisance dans la composition et son talent d’actrice.

ROSEAUX

Roseaux

Roseaux est un projet musical à la fois sobre, passionné et passionnant qui naît dans une période où jamais tempête n’a soufflé aussi fort sur le monde de la musique enregistrée. Un défi insolent, me direz-vous  ! Mais les roseaux n’ont-ils pas cette capacité de résistance telle, qu’ils plient mais ne rompent jamais  ?

Roseaux est composé d’artistes aux itinéraires variés, d’où sa force ! Emile Omar (dj et programmateur chez Radio Nova), Alex Finkin (dj et producteur), Clément Petit (violoncelliste) et Aloe Blacc (chanteur américain et multi instrumentiste) collaborent avec enthousiasme à la conception d’un album, basé sur le réarrangement d’une dizaine de titres, puisés dans des univers très différents. Un projet cohérent, une rencontre humaine inespérée, des artistes talentueux, il n’en fallait pas plus pour rendre l’aventure possible  !

VICTORIA BEDOS

Victoria Bedos

« Victoria Bedos incarne Linda, la coach sportive de Gym Couine, diffusée chaque week-end sur June »

Après le père, Guy Bedos et le fils, Nicolas Bedos, nous demandons la fille ! Victoria ! Miss touche-à-touche incontestable, elle excelle à travers la plume et la décline en mode écrivain (« Le Déni » Ed. Plon), chanteuse, journaliste (Télécinéobs, Inrockuptibles, Glamour), scénariste et dialoguiste pour séries ou téléfilms (Canal+, M6, France2,…) et comédienne (cinéma, télévision, théâtre). Peu importe le support !

Elle se lance dans l’aventure musicale avec son acolyte Olivier Urvoy de Closmadeuc et ensemble ils créent « Vicky Banjo ». Il compose, elle écrit (encore et toujours) et se produisent sur les grandes scènes parisiennes (Casino de Paris, Cigale, Trianon, …).

RENCONTRE AVEC SMOKING SMOKING

Smoking Smoking

Smoking Smoking est un beau duo composé de deux amies, qui menaient leur carrière en solo jusqu'au soir où elles ont décidé d’essayer quelque chose ensemble. Ce quelque chose, c’était un refrain à la fois mélancolique et consolant, celui d’«Are We Lucky ?».

Dès lors, Vanessa s’installe à la droite du piano, Audrey à la gauche et à quatre mains, elles composent et jouent des chansons graves et enflammées, fières et ébréchées, bouleversantes et galvanisantes.

Smoking Smoking est d’abord l'histoire de deux filles et de leur amitié et qui se disent qu'elles auraient dû chanter ensemble depuis toujours…

ELIZABETH TCHOUNGUI ANIMERA « Ô FÉMININ » SUR FRANCE Ô

Présentatrice du magazine matinal « Les Maternelles » sur France 5, puis de l’émission « Avant-premières » sur France 2, Elizabeth Tchoungui signe son grand retour avec une émission hebdomadaire « Ô Féminin » qu’elle présentera chaque dimanche à partir de 19h50.

Pour France Ô, cinq jeunes femmes issues d’une double culture partent en immersion dans leurs continents d’origine et nous font partager leurs particularités. Cinq reporters. Cinq personnalités distinctes. Cinq histoires différentes. Leurs points communs ? La curiosité, la passion et leur double culture.

RENCONTRE AVEC NELLY FURTADO

Nelly Furtado

Un mail, une proposition, une réponse positive dans la seconde. Le rendez-vous était pris à l'Hôtel de Sers pour interviewer Nelly Furtado ! En effet, comment refuser une rencontre avec l'interprète du célèbre tube planétaire “I'm like a bird”, que l'on a écouté en boucle, tout comme les opus suivant aux sonorités plus R&B mais tout autant réussis ! L'équipe de Pose Mag arrive donc devant l'établissement, situé à deux pas des Champs-Elysées. Nelly nous attend dans sa suite, avec son manager. L'équipe de la Maison de disque nous accompagne. Nelly arrive, elle est somptueuse et très souriante. On s'installe avec elle sur le divan, et c'est parti pour les questions, auxquelles la chanteuse va répondre avec décontraction et bonne humeur.

RENCONTRE AVEC SUPERBUS

Superbus

Après plus de dix ans de carrière, Superbus nous revient pour cette rentrée 2012 avec un nouvel album, intitulé « Sunset ». Des sonorités pop-rock aux influences américaines variées, ce nouvel opus devrait sans aucun doute combler les fans du groupe et séduire les petits nouveaux. En promo dans les locaux de leur maison de disque Polydor-Universal, nous sommes partis à la rencontre de Jennifer et de ses quatre acolytes.

ERIC SOUBELET

Eric Soubelet

Après avoir suivi les cours d’Yves Pignot à l’école d’art dramatique « L’Entrée des Artistes », Eric Soubelet entame une carrière théâtrale aux multiples facettes : théâtre d’intervention, travail de compagnies, théâtre contemporain, théâtre de boulevard. Il joue Arthur Schnitzler, Alfred de Musset, William Shakespeare et nous surprend dans le rôle de Juste Leblanc « Le dîner de cons ».

SANDRA NKAKE – FESTIVAL PORTO LATINO

Sandra Nkake

Un come back sur cette même scène pour Sandra Nkaké qui participait déjà à ce festival en 2008 avec son premier opus « Mansaadi », dédié à sa mère partie trop tôt. Ce soir, elle nous revient avec son second album solo « Nothing for granted ».

 Entre énergie soul, feeling pop rock et BO fictive, Sandra Nkaké signe ici un album de chansons imaginées. Elle nous conte des destins croisés, individuels ou collectifs, tous en proie à des choix, souvent existentiels. Chaque titre nous retrace la vie de personnages différents, parfois touchants, perdus, drôles, tendres, à la recherche d’une forme d’émancipation qui leur permettrait de fuir ce monde trop plein de normes et de préjugés. « Nothing for granted » est un voyage tout en voix, à travers l’énergie que ces personnages déploient pour définir ou redéfinir leur destin, car « Rien n’est acquis »… Jamais. Epique, poétique ou explosive, la musique se fait l’écho de leur for intérieur, de leur cri de liberté.