LA FEMME PRÉDATRICE, PAR JEAN PAUL GAULTIER

Jean Paul Gaultier fall winter 2013 2014

Est-on plus légitime pour analyser un défilé lorsqu’on y a assisté ? Je n’en suis pas certain. Parler mode et surtout décrypter un défilé est un exercice très périlleux. Dégager les tendances fortes, reconnaître les matières, les inspirations, tout cela relève d’un véritable travail d’expert. Beaucoup le font déjà très bien, alors pour ma part, je vais me contenter de vous retranscrire mon ressenti. Parce qu’un premier défilé Jean Paul Gaultier dans la vie d’une personne qui aime la mode, ce n’est pas rien ! Si on m’avait dit que j’assisterai à un tel événement il y a quelques années, je ne suis pas certain que j’y aurais cru.

Mercredi, je me suis donc rendu au siège de la Maison Gaultier, armé de mon carton d’invitation en velours rouge pour aller découvrir la collection haute couture automne-hiver 2013-2014. Une fois installé à ma place, je vois arriver Josiane Balasko, Marilou Berry, Amanda Lear, Cathernine Deneuve, Elisabeth Bost. Un véritable plaisir des yeux qui fait passer le temps durant l’attente avant le lancement du défilé, entre quelques tweets, un petit tour sur Facebook et quelques photos Instagram !

defile-couture-jean-paul-gaultier

Le créateur a proposé une quarantaine de looks. Une collection très riche, que certains ont qualifié de trop exagérée. Les thèmes sont en effet variés : David Bowie, le clown blanc, Fellini, Saint Laurent et des inspirations… félines !

Mais bizarrement, le tout fonctionne très bien ensemble. La collection est variée et évolutive, les mannequins s’enchaînent et mettent en exergue le travail parfait du couturier. Les chaussures brillantes, les chignons tatoués de motifs panthères, les petits chapeaux portés sur le côté, les ceintures larges venant fermer les beaux manteaux et marquer la taille des mannequins, les petits foulards noirs… tous ces accessoires viennent parfaitement compléter les tenues.

Quant au sujet Nabilla, j’avoue avoir été surpris quand le matin même j’apprenais qu’elle allait défiler. Mais après tout, Jean Paul Gaultier n’en est pas à son premier coup d’essai au sujet des personnalités « atypiques » qu’il convie sur le podium. En effet, n’oublions pas qu’il y a quelques années, à l’époque du Loft, il avait fait défiler Loana et Stevy !

Et même si l’arrivée de Nabilla a quelque peu émoustillé les photographes à l’entrée du défilé, son passage sur le podium est passé plutôt inaperçu dans la salle. J’ai peut-être entendu un « allo » de loin, mais rien de plus ! Il faut toujours qu’il y ait un petit comique dans la salle, sinon, ce n’est pas drôle !

Nabilla défilé Jean Paul Gaultier

Et Nabilla a été rapidement évincée puisque le défilé s’est terminé avec une robe de mariée très impressionnante, que je vous laisse découvrir ci-dessous, parce que l’image parle d’elle même !

Robe de mariée Jean Paul Gaultier couture

Alors Jean Paul, je ne sais pas vraiment pourquoi vous avez fait ce choix de faire défiler Nabilla. Peut-être parce que comme vous l’avez déclaré, elle correspond au genre de filles que vous aimez, avec « beaucoup de personnalité » et parce qu’elle est très sexy. De manière peut-être un peu trop innocente, j’y crois et je me dis que oui, c’était certain que ça allait faire le buzz mais que ce choix relève d’une véritable envie de votre part et d’un possible coup de cœur pour ce que dégage la jeune fille.

Plutôt dubitatif au départ, sa présence sur le catwalk ne m’a finalement pas dérangé. De toute façon, ce n’est pas comme si vos défilés n’étaient jamais sans surprise et que nous n’étions pas habitués à vos choix audacieux et à votre excentricité artistique !

Ce qui est dommage, c’est que Nabilla évince quelque peu la collection en elle-même. Sa présence a été très médiatisée. Il est en effet plus facile de parler télé-réalité que de mode, mais ça, c’est un autre débat… Cependant, il faut aussi relativiser ce buzz puisqu’il a été surtout été présent dans des supports friands de ce type de sujet « croustillant » et j’ai comme l’impression (et j’espère d’ailleurs) qu’à l’international, Nabilla ne fait pas l’objet d’une attention particulière dans les médias !

Une belle collection avec des looks très forts et un petit buzz en France, bravo Jean Paul pour ce joli coup double ! On se voit au prochain défilé ?

Retrouvez l’ensemble de la collection sur Style.com.

Enrique Lemercier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *