BEN ELLIS : PETIT PRODIGUE DEVIENDRA GRAND

Ben Ellis

J’ai repris mon petit ordi pour vous parler d’un artiste qui me tient particulièrement à cœur : Ben Ellis.
Je suis de manière assez distante sa progression depuis presque un an, entre annonces de premières parties et attente d’un EP (qui soit dit en passant, a mis quasi autant de temps qu’un enfant pour pointer le bout de son nez !).

Comment commence l’histoire Ben Ellis ? Ben, le frontman n’est pas inconnu, non, souviens-toi, en 2007, tu t’es peut-être déhanché sur « Clandestine », l’album de Brooklyn. Eh bien c’était déjà du Ben Ellis. Brooklyn n’a pas eu le succès mérité en France, par contre, ils ont fait plusieurs tournées en Europe, au Japon, et aux Etats-Unis. Comme tous les groupes jeunes ou moins jeunes, Brooklyn s’est séparé après cinq ans de bons et loyaux services, laissant chacun reprendre sa route et souffler un peu.

Pour Ben, la pause s’est faite à New York pendant quelques mois. C’est à cette période que lui est venu l’idée d’un nouveau projet solo : Ben Ellis.
De retour en France, avec des chansons par caisses, il décide alors de s’entourer de musiciens pour faire vivre ce projet, notamment sur scène. Une clavier, un bassiste, un guitariste et un batteur, et pas mal de répétitions plus tard, le projet peut vivre en live.
Et pour les avoir vus, la scène est leur domaine, là où la musique à sonorité électro prend forme, se fait plus vive et où, en temps que public, tu restes assez scotché par la performance.

Un nom, des compositions absolument brillantes et qui te font taper malgré toi la mesure.

La force de Ben Ellis ? La simplicité apparente des chansons. Non seulement elles ne sont pas réellement simples, mais elles ont la force de te rester en tête longtemps après écoute.
Facilité déconcertante, après une seule écoute de l’EP, je me suis surprise à le fredonner toute la journée. Et ça, c’est ce qu’on appelle de la magie. Cette possibilité qu’a un artiste à te rester en tête plusieurs heures après l’écoute.

Les visuels accompagnants la sortie de l’EP, que ce soit la série de photos l’accompagnant comme les deux vidéos disponibles sur Youtube, vous permettent de rentrer dans l’univers Ben Ellis. Simple, sobre, efficace.

Donc au final, j’ai du patienter quasiment sept mois, mais l’EP Into the light est enfin sorti et disponible sur toutes les plateformes de téléchargements légales.
Et je ne saurai que trop vous encourager à y jeter vos oreilles, car le mélange savant de pop-électro fait son effet immédiatement.
Enfin, tradition oblige : Mon morceau préféré ? Ash.

Ben Ellis – Into The Light – disponible depuis 2 juillet 2013.

Suivez l’actu de Ben Ellis sur sa page Facebook.

Alexandra Le Fur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *