LES HOMMES DÉFILENT À LONDRES ET MILAN

spring summer fashion week london milan

On a l’impression que les derniers défilés étaient hier, et c’est déjà reparti depuis quelques jours pour une nouvelle fashion week. Après les collections croisières, les marques ont commencé à présenter leur collection printemps-été 2014 pour les hommes. De Londres à Milan, les défilés se sont succédés, les mannequins également ! Si vous n’avez pas eu l’occasion de suivre en détail cette fashion week et que vous vous concentrez sur les défilés parisiens, Pose Mag vous propose de découvrir quelques silhouettes aperçues sur les podiums !

On l’avait vu il y a quelques jours lors d’une sélection shopping chez Zara, la tendance de l’ethnique est forte cette année et apparemment ce sera encore le cas l’année prochaine. Avec plus de subtilité cette fois ! Sur de nombreux défilés on a retrouver cette transformation des mannequins en un colon des temps modernes. Vêtements chics et structurés tout en étant classiques, couleurs naturelles… L’homme sera in et tendance au printemps-été 2014 sans passer des heures dans son dressing. C’est notamment le cas chez Bottega Veneta, Trussardi et Versace. On retiendra surtout la silhouette Trussardi (au centre de l’image ci-dessus) qui surfe également sur le monochrome et qui est structurellement parfaite !

spring summer 2014 men fashion week

Ce qui ressort essentiellement lors de la fashion week homme pour le printemps-été 2014 à Londres et Milan, c’est que le vestiaire masculin se remplira de plus de simplicité et de sobriété ! Encore une fois et c’est ce que j’aime dans la mode, il n’y a pas besoin d’en faire trop, tout est dans le détail ! Par exemple chez Richard James on a opté pour une silhouette aux tons clairs rehaussée par une paire d’espadrilles roses flashy. Et oui, Hugo Lopez l’a dit dans l’émission « A la vie, à la mode », l’espadrille est de retour ! On aime ou on déteste… Mais on ne reste pas indifférent. Chez Iceberg on apprécie l’empiècement bleu sur un pull basique blanc. Cela vient tout de suite apporter une différence qui change tout et qui nous fera davantage craquer. Quant à Costume National, on reste dans la simplicité de la tête aux pieds. Silhouette monochrome et vêtements de tous les jours sont au rendez-vous !

spring summer 2014 men fashion week

Pour certaines marques cette fashion week de Londres et Milan était également l’occasion pour donner un côté old school et rétro à leur collection. C’est notamment le cas chez Burberry Prorsum qui a sûrement signé l’un des meilleurs défilés depuis le début des shows printemps-été 2014. On joue sur les imprimés en mêlant une cravate rayée avec un snood à pois. Mais également sur le mélange des couleurs pour apporter du crédit à une tenue simple avec un côté ancien. Chez Topman Design, on la joue très cowboy avec des chemises et des vestes à imprimés. Pas de carreaux par contre, on surfe sur la tendance de l’imprimé fleuri bien entendu. Pantalon large et chaussures voyantes sont également de la partie ! Du côté de Richard Nicoll, on est presque transporté dans un esprit rétro et on s’attendait à voir débarquer Sandy et Danny de Grease. Blouson en cuir, chaussure telle une paire de Converse, pull à motif et chemise boutonnée au cou. La simplicité est toujours bien présente dans tous les cas !

spring summer 2014 men fashion week

Bien heureusement, à Londres et Milan on n’a pas seulement vu de la simplicité et certains créateurs ont persisté dans l’opulence de motifs et d’imprimés parfois très graphiques, parfois très naturels. C’est notamment le cas de Calvin Klein dont le défilé aurait pu être appelé « 50 nuances de bleu » selon Vogue. En effet, la marque a présenté un défilé articulé pratiquement à 100% sur le bleu dans toutes ces teintes. Mais ce qui nous a marqué au-delà de ce fait, c’est l’utilisation d’un motif que l’on aime beaucoup et que l’on avait déjà repéré chez Manish Arora lors de la dernière fashion week : un ciel de nuage. Ce haut existe également en version coucher de soleil dans les teintes de rouges contrastant avec cette opulence de bleu. Du côté de Christopher Kane, on préfère se la jouer bichromique avec des lignes noires sur du jaune. Un effet forcément très graphique qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui aura au moins l’ambition de dénoter dans toute cette simplicité. Enfin, chez Dolce & Gabbana, l’Antiquité était le fil conducteur du défilé. C’est donc une accumulation de motifs en rapport avec cette période de l’histoire présentée par les deux créateurs. Imprimé fleuri et paysages de monuments antiques étaient là pour agrémenter les silhouettes de ces nouveaux gladiateurs !

Simplicité ou motifs, on verra si la mode parisienne confirme l’une ou l’autre des deux tendances lors de la Fashion Homme de Paris qui a commencé mercredi 26 juin. On se retrouve très vite pour en discuter !

Kévin Mesa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *