DÉSORDRES

désordres etienne faure sonia rolland niels schneider issach de bankolé

« Désordres », un titre de film qui pourrait laisser penser à un chaos dans le scénario. Et pourtant non, le nouveau long métrage d’Etienne Faure est véritablement envoutant et prenant. Il n’est peut être pas le réalisateur français le plus connu qui soit, mais avec un film comme celui ci il risque bien de se forger un nom parmi les grands. Comme il le dit lui même « Désordres » est le fruit de l’union de plusieurs mères et de plusieurs pères. Et franchement, quel beau bébé !

Quand Vincent professeur d’histoire-géographie emménage avec sa femme Marie et leur fils dans le sud-ouest de la France, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Ou plutôt de celui qui les attend… Thibault, élève de Vincent, va peu à peu s’immiscer dans la vie du couple qui ne se méfiera de rien. Une intrusion qui va amener un total désordre au sein de cette famille qui va finir par se détruire. Qui plus est, Marie, pianiste très célèbre, ne supporte pas vraiment le climat de la campagne…

« Désordres » c’est tout d’abord un casting de choc. Isaach de Bankolé interprète le rôle de Vincent Chrétien, professeur qui intègre un nouveau lycée et qui va déclencher tout le processus du film. L’acteur n’a plus à faire ses preuves car il a déjà tourné dans de nombreux longs métrages et séries. Il joue à la perfection le rôle d’un mari qui sera vite trahi par sa femme et manipulé par son élève. Marie Chrétien est incarnée par Sonia Rolland. Oui, oui, l’ex-Miss France ! Mais tout au long du film cette image de reine de beauté est largement oubliée car l’actrice est d’un charisme et d’une perfection assez déconcertante. Elle se lance dans une liaison dangereuse avec Niels Schneider, jouant le rôle de l’élève de Vincent. Derrière ce personnage en apparence sympathique et jovial, de par sa jeunesse, se cache un esprit torturé par un secret de son passé qui contrôle encore sa vie. Un casting complété par une Dominique Frot que l’on ne voit que lors d’une seule scène, mais qui est à mourir de rire. Elle est l’atout détente d’un film parfois pesant.

« Désordres » c’est surtout un mélange d’émotions, un patchwork de sentiments exacerbés. Amour, amitié, trahison, jalousie, sexe, haine, joie, peur, folie… Ce film est un condensé d’une vie entière. L’histoire est lourde et captive le spectateur de la première à la dernière minute. Avec « Désordres » pas question de s’ennuyer une seule seconde, il y a toujours un rebondissement, un détail venant s’ajouter. Aucune longueur et des personnages incarnés à merveille qui laissent sortir un spectateur ravi.

Le film sera en salle à partir du 17 avril, en attendant Pose Mag vous propose de découvrir la bande-annonce de « Désordres ».

Kévin Mesa

One thought on “DÉSORDRES

  1. Belle critique et effectivement, le film est prometteur ! Les images sont magnifiques , l’histoire est prenante dq.apres le teasers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *