UNE SAISON EN CUIR ET FOURRURE CHEZ PEACHOO+KREJBERG

peachoo

Pose Mag s’est rendu pour vous au défilé Peachoo + Krejberg qui présentait sa collection automne-hiver 2013/2014 lors de la Fashion Week de Paris. Fourrure, maille, cuir, soie, sequins… Tout y était. Chaque tenue venait apporter un élément nouveau, une différence à la silhouette précédente. Le catwalk a donc vu défiler des mannequins présentant chacune à leur tour l’évolution de la collection des deux créateurs.

La fourrure ! C’est définitivement l’élément central de cette collection, de même que le cuir que l’on a retrouvé sur pratiquement toutes les silhouettes. Qu’elle soit à poil court ou long, la fourrure ne pouvait pas passer inaperçue lors du défilé Peachoo + Krejberg. On la retrouve sur un long manteau asymétrique dès le premier look, mais également sur les chaussures dans une grande majorité des tenues. Et quelles chaussures, me direz-vous ! Pour l’automne-hiver prochain, la femme Peachoo + Krejberg n’aura pas le choix : elle portera du compensé très haut à fourrure !

Ensuite, cette fourrure a rapidement fait place au cuir. Ce dernier se porte également avec parcimonie sur des bustiers épousant les silhouettes graciles des mannequins. Le cuir se retrouve aussi sur les accessoires, comme de longues paires de gants. La femme Peachoo + Krejberg est donc à la fois sauvage et sévère. Elle ne porte pas beaucoup de couleurs : du noir, du marron, du gris. De la sobriété pour mettre l’accent sur les coupes et les matières.

Enfin, une sobriété interrompue avec l’arrivée des sequins, du vinyle, d’or et d’argent. C’est définitivement une évolution dans la collection, voulue par Roy Krejberg et Peachoo Datwani. Dans cette partie du défilé, les mannequins portent des pièces plus sensuelles qui mettent en valeur leur féminité. Les robes se font plus longues, plus brillantes avec du sequin qui recouvre même les collants. Le vinyle et la soie donnent un esprit de légèreté à cette collection. Le cuir et la fourrure se retrouvent une nouvelles fois sur les tenues, mais cette fois-ci, ils viennent renforcer la féminité sur des robes asymétriques.

On pourrait reprocher au défilé Peachoo + Krejberg son manque de sobriété dans les coupes et les matières, mais on les félicitera cependant de s’être démarqués de la tendance du minimalisme qui imprègne les Fashion Week depuis quelques années. Avec eux, la femme est sauvage et assume toute sa féminité !

Kévin Mesa

2 thoughts on “UNE SAISON EN CUIR ET FOURRURE CHEZ PEACHOO+KREJBERG

  1. Bonjour
    Je voudrais savoir où sont vendus les vêtements et chaussures de peachoo et krejberg à paris
    Merci par avance pour votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *