MUMFORD AND SONS : LE BANJO DE TA GRAND-MÈRE ANGLAISE !

mumford and sons band babel musique

Le contexte, ou le band comme vous souhaitez : 4 jeunes londoniens sorti d’on ne sait où, se retrouvent par hasard (bon, mettons nous d’accord, dans les groupes émergents du même style, ils se croisent, se connaissent, vont se voir…) forment un groupe Mumford and Sons qui devient LA révélation 2009. Pour preuve ? Si tu ne les connais pas, crois moi, tu les as déjà entendu dans tes séries américaines préférées, Grey’s Anatomy en première ligne ; qui soit dit en passant à toujours une très bonne B.O.

Mumford c’est le nom du leader. Le groupe compose de la pop folk comme on n’en a pas fait depuis des années. C’est rafraichissant, c’est anticonformiste ! Ce n’est pas ce que tu attends de la pop anglaise habituelle des Artics Monkeys, Libertines, Babyshambles, Kooks & co et nom de Dieu ça fait un bien fou !

La musique est entrainante, les voix se mêlent parfaitement les unes aux autres. Celle de Mumford est un peu rocailleuse. C’est une voix de gorge, légèrement étouffée, un peu comme la mienne quand j’ai un rhume et que ma gorge me pique, sauf que pour lui c’est sexy (oui la vie est injuste)…

Donc comme tous les groupes confrontés au succès dès le premier album, il faut transformer l’essai. Là, généralement, tu retiens ton souffle ; parce que vraiment, comment peuvent-ils faire mieux que « Sigh No More » ?

Je n’ai pas la recette, d’ailleurs y a-t-il une recette ? Par contre, je garantie que l’essai est transformé haut la main avec « Babel ». Que le voyage est beau, qu’il te met des images de pubs anglais boisés genre vieilles tavernes, que tu sens la fine pluie sur ton visage et que ta vision est réduite par le brouillard se profilant dans ton imagination. Ça sent le shopping à Camden Market, le Fish & Chips et ta prochaine réservation Eurostar aussi. Je ne vous donne pas ma préférée, je n’arrive pas à me décider.

Le problème avec Mumford and Sons, c’est que si tu veux les voir en concert, tu pars à la course non seulement contre la montre, mais contre le système de distribution classique. Il y a deux concerts en France en mars 2013. Cherchez pas, le Trianon à Paris est complet. En même temps, vu la capacité, ce n’est pas si étonnant. Par contre, complet en moins d’une journée, alors que les places étaient disponibles uniquement via le site du groupe… Et c’est ainsi partout en Europe. Et pour le Bikini à Toulouse, c’est pareil : complet !

Ne vous trompez pas, passez vos derniers jours d’hiver avec Mumford and Sons. L’album « Babel » vous tiendra chaud au cœur, et vous donnera des envies d’ailleurs.

Alexandra Le Fur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *