LA SAGA DES PARFUMS JEAN-PAUL GAULTIER

jean paul gaultier parfums

Vous le savez, Pose Mag aime suivre les actualités de la mythique Jean-Paul Gaultier. Haute couture, prêt-à-porter, collaborations, le créateur arrive toujours à nous surprendre. Côté parfum, l’innovation et l’originalité sont toujours au rendez-vous aussi.

A l’occasion du lancement de la nouvelle édition été 2012, des parfums Classique et Le Male, nous avons souhaité revenir sur la saga des parfums Jean Paul Gaultier et son évolution au fil des années.

C’est en 1993 que Jean Paul Gaultier lance son premier parfum féminin. Il lui imagine alors comme écrin un flacon aux courbes féminines et vêtu d’un corset. Flacon femme de verre au corset chair, flacon corps, flacon corset suggéré à même la peau. C’est à la femme que JPG a pensé lorsqu’il a crée Classique. Cette même femme qu’il habille ou déshabille, collection après collection.

Depuis 1997, Classique se réinterprète dans une version estivale : un jus plus adapté à la saison chaude en édition limitée, mais aussi et surtout, chaque été, une nouvelle robe, un nouveau corset, directement inspirées des thèmes et imprimés des collections printemps-été et des collections « Soleil » du créateur.

1997-2003 CLASSIQUE EN VACANCES SOLO

JPG parfum classique 1997

1997
Pour la pionnière des eaux de toilette pour l’été Classique, c’est une robe tatouage qui vient orner le corps voluptueux de la belle. Lignes, arabesques, volutes, signes mystérieux et sinueux imprimés en bleu marine sur le corps de verre.
Une robe dont l’inspiration est directement puisée dans la collection printemps-été 1996 « Cyberbaba ». Une ode à la femme qui, au cours de ses voyages, mélange les graphismes et les matières.

Classique JPG

1998
« Amor, calor, color », pour sa deuxième édition, l’eau de toilette pour l’été Classique crée le plus chaud et le plus latino de tous les étés ! Un imprimé pioché dans le prêt-à-porter 1997 « La Parisienne Punk » et un thème calé sur le défilé été 1998, hommage à la peintre latino Frida Kalho.
La « robe latino » dénude Classique tout en l’habillant d’un voile transparent doré-cuivré tacheté.

Parfum Classique Jean Paul Gaultier

1999
Pour le dernier été du XXe siècle, c’est l’Extrême Orient qui a inspiré Jean Paul Gaultier. Son défilé printemps-été 1999 intitulé « Les Touristes Japonaises au Louvre », esquisse des silhouettes fluides, drapées, aux effets kimonos en effeuillages de superpositions. Classique, elle aussi, joue les geisha sexy, en édition limitée pour l’été, avec une robe dessinée à même le corps, telle une estampe raffinée : feuilles délicates au rouge flamboyant, voile de jade et d’azur offrent une rêverie estivale.

JPG Classique 2002

L’été 2002 est « peace & love », une collection dédiée à la tolérance et à la paix dans le monde, marquée par une explosion de couleurs : jaune, orange, safran, à l’image des tenues des moines tibétains. Classique a donc choisi de s’habiller, elle aussi, dans sa version eau d’été, de ce safran incandescent. Un dégradé de laque parcourt le corps de verre de bas en haut, passant d’un orange brillant et intense à une transparence orangée.

1998-2003 LE MALE, UN MARIN, UN VRAI, LIBRE ET TATOUE… EN GOGUETTE POUR L’ETE

Comme il a fait de la femme au corset l’emblème et le flacon de son 1er parfum féminin, Jean Paul Gaultier transforme, en 1995, l’homme au maillot marin en flacon buste rayé pour son 1er parfum masculin Le Male. Comme chez Jean Paul Gaultier l’homme et la femme sont considérés avec la plus grande équité, pas de jaloux, Le Male, a, lui aussi, le droit d’enfiler ses habits saisonniers chaque été.

Si Classique a systématiquement pioché sa garde robe estivale aux sources du prêt-à-porter féminin du créateur, Le Male a, quant à lui, opté la plupart du temps à faire des référence à l’univers créatif de JPG, entre voyages, tatouages et métissages.

JPG Le Male

C’est à partir de 1998 qu’est lancée la 1ère « Friction Tonique ». Pour ce premier été, Le Male s’offre dans une nudité bleu lagon, à l’aspect glaçon et au toucher satiné givré. Point d’inspiration puisé dans le prêt-à-porter mais un clin d’œil, tout simplement, aux mers parcourues par le séduisant marin canaille, pour un « splash » de fraîcheur.

Jean Paul Gaultier Le Male

1999
Toujours dans le thème marin, Le Male adopte, comme en 98, un look givré bleu lagon, mais il est tatoué, clin d’œil à une des inspirations préférées de JPG. Le marin, quant à lui, a la réputation de tatouer son corps au gré de ses voyages et des ses amours. Sur son cœur, notre matelot parfumé affiche sa sirène. Sur l’omoplate droite, il s’est marqué d’une ancre, sur la fesse gauche un soleil, symbole de l’été.

le male jean paul gaultier

Le Male est un dur au cœur tendre. Pour l’été 2001, toujours « so Gaultier », il est plus bleu lagon et tatoué que jamais, et c’est son cœur qu’il expose fièrement sur son torse. Offert, abandonné, sensible et sensuel, un brin cœur d’artichaut peut être…?

Le Male JPG 2003

2003
Nouvel été, nouveau tatoo. Le Male, pour l’été 2003, revendique fraîcheur et virilité. C’est un mec, un vrai, il a baroudé, il a chaud, il a envie de se rafraîchir. En version cologne tonique, sa fragrance est plus vivifiante que jamais grâce à des agents « cooling » tonifiants. Viril et frais, tel est son message : il le crie haut et fort et l’affiche dans le dos, tatoué en lettres gothiques : « JEAN PAUL COOL ».

2004-2011 DES ÉTÉS EN DUO

Longtemps elle a joué de sa séduction, passant une robe, puis l’autre, vivant de folles nuits d’été, rêvant de jolis imprimés. Longtemps il a baroudé, à la recherche de l’aventure et des aventures de passage. En 2004, Classique et Le Male décident enfin de passer un cap, et c’est en duo qu’ils vivent la saison estivale, unis par un même habit, prêts à vivre de nouvelles sensations.

Le male classique JPG

2004
Premier été en couple. Les amants terribles de la parfumerie se retrouvent enfin, regardant dans une même direction, celle du coucher du soleil… Un soleil rouge incandescent, symbole de leur amour et leur désir. Pour l’occasion, Classique porte une robe corail et turquoise. Le Male, toujours tatoué, a signé « Gaultier » en corail sur son son corps turquoise, symbole de cet instant aussi fusionnel, que torride et éphémère.

parfums jpg classique le male

2005
Inspiré d’un imprimé de la ligne « Soleil » de JPG, poissons, coraux et étoiles de mer habillent les flacons corps de Le Male et Classique. On les imagine, fusionnels, découvrir les fonds marins, mains dans la main, elle sirène tentatrice et sensuelle, emmenant son beau marin vers les abysses colorées. Il est séduit, elle est conquise.

« Sous le soleil exactement », c’est là que Classique et Le Male se sont donnés rendez-vous pour l’été 2007. Ils s’aiment, ils ont le soleil dans la peau et brûlent de désirs l’un pour l’autre. Leurs habits d’été sont inspirés de la collection « Soleil » de la même année, imprimé de la ligne de maillot de bain crée par JPG. En bleu et corail, Classique et Le Male rendent hommage à l’astre emblématique en affichant un « S » majuscule sur leurs corps enflammés. S comme Soleil, S comme sexy.

Les éditions limitées Classique et Le Male pour l’été 2009 se sont inspirées des motifs et des imprimés gais et colorés de la collection printemps été « rétrospective », imaginée par Jean Paul Gaultier pour ses 30 ans de création. Les eaux d’été parfumées nous invitent dans un jardin d’eden foisonnant, où la faune est abondante et la flore est luxuriante.
Perroquets multicolores, flamants et feuillages parent les flacons-corps des amants, pour un été au Paradis.

Retour à la sobriété. Des rubans de couleur aux teintes « flashy », superposés, à peine noués, décors légers, presque aériens viennent entrelacer et décorer les corps de Classique et Le Male pour l’été 2010. C’est dans le vestiaire des danseuses, mis en scène par Jean Paul Gaultier dans sa collection printemps-été 2009, que les éditions limitées estivales sont venues piocher.

2011
C’est à nouveau dans le vestiaire des danseuses 2009, que Classique et Le Male ont trouvé l’inspiration pour leur rencontre estivale. Tatouages maoris et mystérieuses roses des vents viennent tatouer les flacons corps, calqués sur l’imprimé de nombreuses tenues du défilé féminin.

parfums jean paul gaultier le male classique 2012

Enfin, en 2012, la saga continue… Cet été, Jean Paul Gaultier nous emmène au beau milieu d’une jungle urbaine, une ville où la végétation, couplée à la montée du thermomètre font grimper la tension érotique. Classique et Le Male, amants d’une vie, d’une nuit, ou encore d’un été, se retrouvent toujours, pour mieux se séparer ensuite. Sur les flacons-corps poussent feuilles exubérantes et fleurs exotiques, des lianes sauvages viennent les enlacer pour mieux les entremêler. Une robe végétale se fond avec grâce et luxuriance sur les courbes féminines de Classique, tandis que Le Male voit son corps d’athlète exacerbé par un « jungle look » foisonnant.
Mais qu’adviendra-t-il à la fin de l’été ?…

Site officiel : www.jeanpaulgaultier.com

Enrique Lemercier

One thought on “LA SAGA DES PARFUMS JEAN-PAUL GAULTIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *