BLEU DE CHAUFFE : MAROQUINERIE MADE IN FRANCE

Bleu de Chauffe

De plus en plus difficiles à chiner dans les friperies, les sacs « vintage » en cuir vieilli se font rares. Objets de toutes les convoitises – surtout chez les bobos chics -, tout le monde se les arrache et serait prêt à tuer pour en obtenir un.

La solution pour éviter la guerre civile, c’est Alexandre Rousseau qui l’a trouvée. Avec un nom qui rappelle la fameuse veste bleue des cheminots de l’époque, Bleu de Chauffe s’impose comme une marque innovatrice qui redonne du pep’s au coup de mou que connaît la maroquinerie française.

Le créateur puise son inspiration dans l’univers industriel du vingtième siècle, en s’inspirant des besaces emblématiques des métiers d’antan. Et tout y est. Du sac de postier, à la musette de plombier en passant par le cartable de l’ouvrier EDF, les collections sont vastes, et on y trouve forcément son bonheur.

Pour coller à son image haut de gamme, la marque a également misé sur un matériau 100% naturel : le cuir traité tanné végétal. L’avantage ? C’est un des rares cuirs à ne pas être assoupli ni teint au tannage, ce qui lui permet de conserver un rendu naturel. Le travail du cuir et les finitions sont réalisées par une équipe d’artisans experts en la matière, et chaque création est confectionnée comme une pièce unique. C’est peut-être d’ailleurs ce qui explique le prix quelque peu élevé.

Mais pourquoi se laisserait-on tenter ? Le retour à la maroquinerie vintage est tendance depuis plusieurs années déjà. Plus qu’un simple accessoire, c’est devenu l’essentiel pour paraître branché et intelligent à la fois. Le sac en cuir connote l’esprit créatif et littéraire de l’Homme, et on imagine tout de suite qu’à l’intérieur, se trouvent un carnet Moleskine, un stylo plume en ivoire et des poèmes de Baudelaire. Bon, j’exagère peut-être. Il n’empêche que Bleu de Chauffe, c’est d’abord du « Made In France ». Et que cela faisait longtemps qu’un français n’avait pas séduit à nouveau sur le marché de la maroquinerie.

Maxime Gasnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *