L’ÉTÉ SERA CHAUD

Durant la période estivale, nous prenons nos vacances soit en juillet, soit en août pour une majorité. Et c’est avec intérêt, que nous nous penchons à chaque fin d’hiver, sur la destination prochaine de l’été. Montagne ? Océan ? Méditerranée ? Ou départ vers d’autres pays… Comme chaque année, je suis en charge de cette organisation. Pourquoi moi ? Parce que Monsieur ne gère pas la partie récréative de notre vie de famille. Monsieur, lui, travaille et n’a jamais une minute pour se poser et pianoter sur son PC à la recherche de la « bonne affaire », du « bon plan ».

Néanmoins, il vous accordera quelques minutes d’attention lorsque vous lui soumettrez votre projet. Mais attention ! Faites bien la part des choses entre « suggestion » et « validation », même si votre décision est déjà prise et que vous n’envisagez nullement de revenir dessus… Diplomatie devra être votre maître mot si vous comptez parvenir à vos fins.

La reine de l’argumentation, c’est vous ! Et comme d’habitude, il s’en remet entièrement à votre choix. Mais quel amour cet homme-là !…

Fin février donc, les réservations sont faites. La carte bleue vous a permis de régler en ligne. Vos billets électroniques et voucher sont imprimés. Y a plus qu’à patienter…

Un mois avant le départ, histoire de se mettre dans l’ambiance, on planifie quelques séances d’UV, on se procure les crèmes solaires pour chaque type de peau (adultes et enfants), on court les magasins avec les enfants pour racheter (et oui, ils ont grandi depuis l’été passé !) bermudas, tee-shirts, maillots de bain, casquettes et tongs. Hep ! J’oubliais ! Les lunettes solaires… very important !

Les enfants, quant à eux, vous rappellent leurs priorités : lunettes de piscine, masques, tubas, ballon, PSP, …

– Et la WII, on peut la prendre aussi, dis maman ?…
– Bien sûr, Tom, on va emmener toute ta chambre aussi…

Vous n’omettez surtout pas de lister chaque article soigneusement dans la rubrique « Ne pas oublier ». Mais, avez-vous remarqué que vous êtes seule à vous agiter ? C’est bon, on a le temps encore, on ne part pas demain !

J-1 L’excitation a enfin gagné l’homme et les enfants. Les valises sont quasi bouclées, les passeports gentiment déposés dans votre sac à main, les consignes et double de clés transmis à vos amis, qui vous ont gentiment proposés de venir nourrir le chat durant votre absence. À vous la grande évasion !

À l’aéroport, vos bagages sont déjà enregistrés, mais votre vol annonce un retard important. Alors, oui, ça commence à râler…

– Quelle idée de partir si loin ! On ne pouvait pas retourner en Corse, comme l’année passée. Mais non, madame, a besoin de changement !

– C’est bon, on a le temps ! Je te rappelle que nous sommes en vacances Chéri !

Notre avion est enfin prêt à décoller et tout le monde retrouve le sourire, à la bonne heure !

À destination, nous empruntons le bus qui nous conduit jusqu’à notre hôtel et la curiosité gagne du terrain. Petits et grands se projetant avec délice dans ce lieu paradisiaque (au vu du site) que j’ai réservé. Lorsque nous franchissons enfin le portail de l’établissement, le soleil est déjà couché. Tant pis ! Nous découvrirons les lieux extérieurs demain matin.

– Envie de vous restaurer ? Il est tard, le restaurant est fermé déjà !

Partant sur la stupidité suivante  « qui dort, dîne », nous nous dirigeons alors vers notre chambre. Surprise, surprise ! On ne sait jamais ce qui nous attend vraiment derrière une porte… Génial ! Conforme au descriptif : spacieux, propre, confortable, et literie excellente !

Voilà, toutes les conditions étaient rassemblées pour que notre séjour se déroule sans fausse note.

Au lever, nous nous sommes tous précipités au restaurant pour petit-déjeuner, arborant fièrement nos tenues de plage et nos serviettes. Oups ! À l’horizon, point de soleil. Le ciel est gris. Je tente de garder le sourire devant tous ces visages consternés.

La prévision météo du jour devint le sujet principal de nos vacances. Tout est dicté par Monsieur Météo. Le programme de chacun semble perturbé. Qu’à cela ne tienne ! Je propose alors quelques excursions, aussitôt suivi d’un « Non » général.

Une toile ? Hors de question de se faire un ciné dans un pays qui ne parle pas ta langue.

Du shopping ? Très peu pour eux.

Emprunter le bus et visiter les villages environnants ? Aucun intérêt.

En plus de la météo, la langue semble être une barrière incontrôlable… Je suis anéantie par aussi peu d’enthousiasme.

Ils ont besoin d’exprimer leurs colères et je vous garantis qu’ils savent sur qui déverser leurs venins… Sur moi, l’organisatrice irresponsable qui les a emmenés à des milliers de kilomètres de leur petit pays.

Alors, oui, c’est vrai ! Où que vous soyez, l’absence de soleil et de chaleur contrarie vos projets et gâche un peu vos vacances. Mais, regardez autour de vous et profitez en pour sillonner les routes, emprunter les chemins pédestres, faire du vélo, visiter musées et autres… Ouvrez vos yeux, demandez aux locaux quelques balades ou curiosités à ne rater sous aucun prétexte… Et puis, c’est certain, le soleil reviendra ! Lui aussi a droit à ses caprices, non !

En attendant, Excellentes vacances à Tous ! Le but n’est-il pas de se détendre ?…

Armelle H.

Credit photo : Rachel Saddedine (extrait de l’édito « Des Vagues de dunes », publié dans le numéro 5 de Pose Mag)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *