FESTIVAL D’HYÈRES

La villa à Noailles à Hyères…hum aujourd’hui on parle architecture? Non bien sûr que non, aujourd’hui on parle mode et photographie, on parle festival, on parle créateurs. Parce que le 26ème festival de la mode et de la photographie, c’était à Hyères et Pose Mag y était!

Le matin du premier jour, fraîchement débarquée à Hyères, la rédaction de Pose Mag a pu découvrir en compagnie de la presse internationale, 10 créateurs aux collections toutes différentes, aux univers diamétralement opposés, mais poussé par le même amour du cheminement artistique et de la mode.
Oda Pausma nous présentent des silhouettes longues, où les couleurs vitaminées n’ont pas leur place, elle mélange le cuir avec de la soie fluide pour intensifier le côté mélancolique de sa collection.
Emilie Meldem, s’inspire de sa Suisse natale, et nous offre une collection représentant les actuelles dualités de son pays, modernité et tradition, entrave et liberté. Son travail des finitions est abouti, elle mélange le cuir avec les matières fragiles, et nous présente un manifeste réfléchi sur notre relation ambigüe à la nature et aux animaux, comme une sorte de réflexion point de départ à sa collection.
Michael Kampe Le vêtement devient vêtement d’art, la garde robe masculine devient une révolte contre les codes avec des formes cassées, déformées, retravaillées, le denim est utilisé pour chaque tenue comme pièce maîtresse de la collection.
Maryam Kordbacheh nous emporte dans un monde organique, fait de douceur et de fluidité. Ces créations aux couleurs pastels nous rappelle les douces couleurs des fleurs, comme les formes délicates qui poussent des robes.
Oriane Leclercq Les matières se superposent pour des effets trompe l’œil, les matières brillent sur des imprimés, le vêtement moule l’empreinte du corps.
Juliette Alleaume et Marie Vial : les deux créatrices travaillent ensemble sur des idoles futuristes, mettent en avant des parties du corps par des jeux de coupes et des détails accessoires.

Janosh Mallwitz La collection joue sur les longueurs et les matières, avec pour point de départ, la cérémonie de remise du diplôme, des clichés de l’American high school. La mode navigue entre concept et instinct.
Mads Dinesen s’inspirant de l’histoire de son pays, le créateur met en avant un monde spirituel, il tente de nous livrer des éléments du passé pour mieux maîtriser le présent.
Céline Méteil Toutes les pièces de la créatrice sont finement moulée en jaconas, le résultat est aérien, les formes rappellent les origamis et jouent avec la lumière.
Léa Peckre Sous des voiles de bonne sœur, les silhouettes se structurent avec pour point de réflexion les cimetières, jouant sur le transparence, les couleurs sombres qui brillent avec des paillettes.
Nos deux coups de cœur ont été Maryam Kordbacheh et Emilie Meldem. Mais c’est Léa Peckre qui a gagne cette 26 ème édition avec le prix du jury.
Notre petit doigt nous dit que le Festival d’Hyères sera très bientôt de nouveau à l’honneur sur Pose Mag…

Texte et photos : Aude Bertrand Koubi

One thought on “FESTIVAL D’HYÈRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *