THE STROKES – ANGLES

Après un peu plus de 5 années d’absence, les Strokes reviennent parmi nous avec un quatrième album intitulé « Angles » que vous pouvez retrouver chez votre disquaire favori depuis quelques jours.

Je l’ai attendu impatiemment celui-ci, surtout que leurs trois premiers opus ont tourné en boucle maintes fois dans mon cher I-pod, en tant que fan irréversible du quintet new-yorkais. A vrai dire, j’ai même cru qu’il ne verrait jamais le jour puisque le groupe était au bord du split il y a quelques temps. Qui plus est, l’enregistrement de « Angles » a quelque peu été tourmenté puisque pour l’anecdote, le vocaliste Julien Casablancas avait décidé d’enregistrer ses parties dans un autre studio, pour rester, a-t-il dit, en retrait le plus possible.

Toutefois, cette petite querelle ne se ressent aucunement à l’écoute de « Angles ». En effet, il est hyper bien produit. Le combo basse – batterie est d’une pertinence exquise, qui plus est, les guitares nous rappellent la touche que les Strokes ont indéniablement apportée au rock indépendant tant en ce qui concerne la rythmique que les solos. Et puis la voix est toujours aussi chouette, à plus forte raison que les lignes de chant sont placées à bon escient.

Ceci étant dit, je dois tout de même admettre que l’on peut regretter le fait qu’il n’y ait que dix titres parce que effectivement, « Angles » est un peu trop court à mon goût. Autre bémol et non des moindres, après tant d’années d’absence, ils étaient clairement attendus au tournant et malheureusement, le groupe s’est finalement montré peu innovant. On a l’impression que « Angles » est exactement dans la continuité des précédents albums des cinq new-yorkais alors qu’au contraire, on aurait pu imaginer un certain renouveau pour marquer leur come back.

En dépit de cette regrettable redondance, j’ai tout de même eu un coup de cœur pour deux morceaux, à savoir « Machu Picchu » qui vraiment entraînante du début à la fin et pour « Under Cover Of Darkness » dont l’harmonisation des guitares, qui est parfaitement établie, m’a stupéfaite. Je ne suis pas certaine que ce nouvel opus fasse l’unanimité auprès des fans qui suivent le groupe depuis « Is this it », mais il se laisse tout de même plutôt bien écouter.

Hélène Payen

Découvrez le premier single de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *