ALVARNO

En explorant avec intérêt la sphère mode espagnole sur la toile, j’ai découvert l’engouement pour une jeune maison, Alvarno, qui après seulement trois défilés, s’impose comme la référence de la sophistication et du chic parisien sur Madrid. Elle se vend non seulement en Espagne mais également à Paris, Berlin et en Grande Bretagne.

Derrière cette maison, deux hommes passionnés de mode, ayant acquis une expérience auprès des plus grands créateurs tels que Karl Lagerfeld, Alexander McQueen et Oscar de la Renta. Leurs noms: Arnaud Maillard, qui est français, et peut être le plus parisien des espagnols Alvaro Castejon.

Arnaud, ancien directeur de studio de Lagerfeld gallery, a accepté de répondre à quelques questions pour Pose Mag. Après avoir abandonné ses études au bout de la troisième année à la chambre syndicale de la Haute Couture, il se focalise sur son stage chez Karl Lagerfeld. Sa fascination et sa curiosité du personnage ont fait que la seule chose qui lui importait était de: « travailler en lien direct avec K.L et l’assister dans tout son univers (mode, photos…) », ce qu’il fit pendant quinze ans.

De cette expérience, Arnaud n’en retient que le meilleur. Pour lui, ce fut: « Une expérience unique: un coup d’œil sur le travail des toiles avec l’atelier, le souci de précision, savoir jongler d’un domaine à un autre (décor, défilé, casting, négociations budgets, musique show….) ».

Mais cette aventure a eu une fin et après un licenciement « économique » comme il le qualifie si bien, il prend un autre chemin. D’abord celui de la littérature puisqu’il publie le livre « Merci Karl » puis il s’adonne à d’autres activités, toujours dans son  domaine de prédilection qu’est la mode. Puis direction Madrid pour la suite de ses aventures, il crée alors « Le Faubourg » une boutique de « Vintage de Luxe ». Son objectif : faire découvrir ce monde si spécial à la clientèle madrilène et internationale de passage.

Puis débute ensuite l’aventure Alvarno avec Alvaro Castejon, l’homme avec qui Arnaud  avait travaillé durant plus de six années. Deux personnalités différentes, une connaissance parfaite des points forts et points faibles de chacun, ce qui les rend complémentaires jusqu’à l’association de leurs deux prénoms pour former le nom de la marque.

Dans leur manière de travailler,  Arnaud nous affirme : «  On met de côté notre égo et on se bat pour notre vision de la Mode. Beaucoup de communication, on parle, on réfléchit et on prend les décisions ensemble.». Ils ont également la chance d’être entourés de personnes ayant la même énergie et la même passion pour la mode, ce qui leur permet de maintenir la cadence parisienne de travail.

Arnaud et Alvaro ont retrouvé à Madrid l’essence même de la maison: « La Lumière de Madrid, L’Esprit de Paris. Lumière unique qui se reflète sur les créations en une certaine légèreté, féminité, une perception de la femme pour la rendre de plus en plus belle sans déguisement ».

Arnaud nous rapporte que «  la femme Alvarno est  une femme de caractère, de forte personnalité qui travaille, qui gère une famille, qui parle 3 ou 4 langues. Elle n’hésite pas à voyager pour un dîner ou une expo, elle est dans l’air du temps et vit le présent avec un pied dans le futur! Les codes de la maison: des coupes strictes et travaillées avec le souci des finitions, les mélanges de matières, les coloris nude, make-up et or, et une silhouette longiligne ».

On a pu voir lors de leurs dernières collections des coupes classiques autour de tonalités bleu nuit, noir & blanc, rouge rubis et vert émeraude. C’est les bijoux de la Duchesse de Windsor qui les ont inspirés. Le Joaillier ALDAO a participé à cette collection en acceptant de prêter ses pièces de collection. La fourrure a été travaillée en incrustation. La maille tricotée à la main, les mélanges de matières font partie des codes de  la maison.

On l’aura compris, Madrid a été le commencement de cette magnifique aventure, mais c’est vers Paris/New York ou Londres que la maison souhaite se tourner pour présenter son admirable travail.

Je n’ai pas pu résister à demander à Arnaud sa vision de la nouvelle décennie mode de ce nouveau millénaire, sa réponse: le Co branding  est tout à fait démodé, ayant lui même participé à la première opération entre Diesel et Lagerfeld Gallery. Le luxe doit se remettre en question, on doit passer à un luxe de post crise où le mot d’ordre sera l’authentique, l’unique, la pièce exclusive créée pour une seule cliente.

Aujourd’hui, Alvarno est présent à travers 3 points de ventes, un showroom et des ventes exclusives pour une clientèle qui souhaite commander les modèles sans aller en boutique.

Rappelons-le, Alvarno est une marque très jeune, en pleine évolution et qui compte nous dévoiler de belles surprises. Pose Mag souhaite donc aux deux créateurs beaucoup de succès dans leur belle aventure.

Site officiel de la marque : www.alvarno.com

Yasmine Zidane

2 thoughts on “ALVARNO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *