MENTION TRÈS STYLÉE

A la fatidique question « Et vous, que faites-vous dans la vie? », que l’on peut aisément rencontrer au détour d’une conversation banale ou mondaine, qui n’a jamais rêvé de répondre: « Oh moi… je prépare mon agreg’ de Philo »?

Personnellement, cela fait partie de mes fantasmes, car je trouve que le mot « agreg' » a tendance à claquer dans l’air. En plus, étudier la philosophie, ça donne tout de suite l’air intelligent. Chiant, mais intelligent.
La triste réalité c’est que JAMAIS de la vie je ne préparerai d’agreg’ de philo. Rien ne m’empêche cependant de m’en donner l’allure, en m’inspirant de Valentine (Sophie Marceau, dans « l’Etudiante ») et de son look de future agrégée, agréé par la Rédaction de Pose Mag.

Avant toute chose, les basiques, en dehors même de tout ce qui concerne le vestimentaire: un air perpétuellement fatigué, un environnement naturel fait de bibliothèques, de cafés étudiants et de coins de bureau, et le cheveux à la limite du chaos (mais attention, jamais gras!) vous feront gagner en crédibilité d’entrée de jeu. Pour le reste, tout est question de se replonger dans l’ambiance de la Sorbonne, promotion 1988.

Le B-A-B-A, ce sont les lunettes d’intellectuel, oversized, très arrondies, elles confirmeront le dicton « femme à lunette, femme à Socrate ». Le reste de la tenue, à l’image des bésicles, va jouer sur une surestimation des proportions corporelles. En effet, se concentrer sur des livres aux concepts parfois abstraits, a tendance à faire perdre de vue la réalité et le concret, comme le tour de hanche ou le genre de l’appareil reproductif. Ainsi, la chemise et les chaussures sont tout droit sorties d’un vestiaire masculin, tandis que la jupe revêt une longueur certes bâtarde, mais tellement tendance. Le gilet va venir en remettre une couche, trop grand, sans aucune démarcation réellement claire quant à, par exemple, l’emplacement exact des épaules ou des hanches.

Enfin, les plus pertinentes auront remarqué ce troublant détail: point de sac, point de bijoux. Pourquoi? Parce que fouiller dans son sac prend beaucoup trop de temps. Car si on n’a déjà pas le temps de prononcer le mot agrégation dans sa totalité c’est pas pour perdre de précieuses secondes à chercher ses clefs. Et surtout parce qu’il paraît que « C’est une espèce de coquetterie de faire remarquer qu’on n’en fait jamais. » (F. de La Rochefoucaud).

La sélection comporte :

Gilet en cachemire Sandro 345 €

Chemiser Asos 32,80 €

Jupe Topshop £30.00

Chaussures Asos €45.92

Lunettes Urban Outfitters £14.00

Marine Revel



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *