MOZART L’OPÉRA ROCK

Après les Dix Commandements, Autant en emporte le Vent, Les Hors-la-loi, Le Roi Soleil, Doty et le Magicien d’Oz… nos deux producteurs Albert Cohen & Dove Attia récidivent avec Mozart, un Opéra Rock, mis en scène par Olivier Dahan, cinéaste mondialement reconnu en 2007 avec La Môme.

Un binôme devenu indissociable depuis 20 ans déjà. Albert et Dove ont uni leurs passions et leurs énergies afin de créer et d’innover de manière audacieuse. À travers leurs spectacles musicaux, ils ont su, mieux que personne, semer de la magie et apporter du rêve dans les yeux et les esprits de millions de spectateurs.

Place au spectacle donc, avec sur scène, une cinquantaine d’artistes (chanteurs, comédiens, danseurs) et une quinzaine de musiciens pop et classique en costumes d’époque vous relatant en « live », l’histoire de Mozart, tout en mettant l’accent sur le rythme, l’émotion et l’humour.

Rencontre avec Albert Cohen pour POSE MAG, cofondateur de Radio Nostalgie, qui ne cesse de s’immerger dans cet univers exceptionnel qu’est le spectacle musical !

Tout plaquer pour vivre de votre passion, tel a été votre parcours, non ? Abandonner ces études de médecine pour créer une Radio, il fallait vraiment être épris de musique ! Le risque est-il quelque chose que vous mesurez aujourd’hui ?

Le risque est permanent, en effet, mais il est également mon moteur, ma motivation. Sans risque, il n’y aurait pas d’excitation. Sans adrénaline, nous ne serions pas susceptibles d’atteindre des résultats détonants. Atteindre l’inaccessible ; telle est ma quête !

Votre collaboration avec Dove Attia perdure de par votre passion commune, mais grâce à quel mode de fonctionnement ? Qui fait quoi ?

Au-delà de collaborer, nous sommes avant tout amis depuis 20 ans. Dove gère le contenu, et moi le contenant : une union complémentaire. Je m’explique. Dove s’implique davantage dans la partie création artistique, puisqu’il écrit ou coécrit les textes et compose également la musique. Personnellement, je gère la partie entreprise, qui est actuellement composée de 160 personnes (artistes, techniciens, décors, lumières, sons, costumes, maquillage, coiffure, encadrement, …). Notre duo est basé sur la confiance et toutes les décisions à prendre sont étudiées, avant d’être validées.

Les sunlights, vous les offrez aux autres ! Contrairement à Dove, vos apparitions publiques sont plus rares, pourquoi ?

Ce n’est ni calculé, ni voulu ! À l’époque de notre spectacle « Autant en emporte le vent », en 2004, M6 sollicite alors Dove, pour devenir membre du jury de l’émission « À la Recherche de la Nouvelle Star ». Superviseur artistique dans nos spectacles, il accepte de jouer le jeu et c’est ainsi qu’il y participe durant quatre années, au côté de Marianne James, Manu Katché et André Manoukian.

Vous avez su vous entourer d’une équipe de talents, complètement impliquée, dans ce spectacle. Olivier Dahan a géré la mise en scène. Dan Stewart, les chorégraphies. François Chouquet, l’écriture de chaque tableau en partenariat avec Dove. Quel est votre secret ? Votre passion est-elle si contagieuse ?

À votre avis ? Je ne sais pas, posez leur la question directement !

Vous impliquez-vous personnellement lors des castings ?

Bien sûr, avec la collaboration de Dove. Toutes nos décisions sont collectives. Qu’il s’agisse du choix du metteur en scène, des danseurs, des chanteurs, des musiciens, des costumes, … Aucune décision personnelle et unilatérale ne sera jamais prise. Nous travaillons beaucoup en comité d’écoute, entourées d’autres personnes dont les avis nous importent.

Pourquoi avoir choisi Mozart, plutôt que Beethoven qui a connu un destin tragique également ?…

Après « le Roi Soleil », il nous fallait relever d’autres défis, d’autres challenges. Nos préférences allant vers le XVIIIe siècle et les spectacles d’époque, nous avons opté pour un nouveau genre, qui nous éloignerait quelque peu du spectacle musical : l’Opéra rock. Nous étions certains alors de pouvoir transporter le public dans ce choix, empreint de libertinage, de folie, de provocation et d’oisiveté. Et, qui mieux que Mozart, pouvait incarner notre rock star ? Lui qui a vécu en dehors des codes et de tout cadre social. Il n’aspirait qu’à la liberté ! Alors que tous les artistes de l’époque composent des opéras italiens sur commande, afin d’obtenir la bénédiction de la toute puissance, Mozart, lui, provoque avec ses opéras allemands refusant d’intégrer le système et d’être assujetti à quelque personne que ce soit.

Sa vie fut aussi géniale que son œuvre. Une vie dissolue, vaquant au libertinage, dépensant sans compter… Une véritable Rock Star qui a brûlé sa vie à l’âge de 35 ans, tout en générant une œuvre colossale.

Votre spectacle, lancé le 22 Septembre 2009, a-t-il connu quelques modifications au niveau de la mise en scène depuis la première, et pourquoi ?

Un spectacle musical est une lourde machine à entraîner. En dehors des répétitions, il faut compter une trentaine de représentations avant d’aboutir à une presque finalité du rendu souhaité. Pendant le premier mois, on ne cesse de remanier la mise en scène, en fonction des réactions du public, qui ne sont pas toujours là où on les espérait.

La chanson intitulée « C’est bientôt la fin », que nous avons créée pour la seconde saison, est en dehors du spectacle. Il s’agit plutôt d’un rappel collectif.

Actuellement vous reprenez la tournée de Mozart… Avez-vous déjà anticipé votre prochain projet ?

Effectivement, nous entamons la seconde saison par Lille. Elle s’achèvera à Paris-Bercy, avec un orchestre symphonique les 8 et 9 juillet 2011.

En parallèle, nous travaillons encore sur la commercialisation de notre Opéra Rock à l’international.

Quant à notre prochain spectacle « 1789 les Amants de la Bastille », il sera produit au Palais des Sports en Septembre 2012.

Faire voyager Mozart dans le monde entier, vous en rêviez ! Vous y avez travaillé également ! Alors, à quand le pas de danse qui vous mènera à l’international ?

Le pas de danse est exécuté avec maestria ! Nous sommes fiers d’être parvenus à un tel résultat. C’est la première fois qu’une production française parvient à vendre son spectacle dans 30 villes des Etats-Unis ! Broadway verra prochainement un théâtre sédentaire produire notre œuvre. Une grande première en effet ! Nous sommes en cours de signature, mais pouvons déjà annoncer que Mozart sera adapté également en Angleterre, en Asie, en Chine, dans plusieurs pays d’Europe.

Nous offrons enfin à Mozart, la tournée mondiale dont il rêvait !

Quel est votre plus grand plaisir, le moment que vous savourez le plus, lors de vos productions ? L’ébauche ? La construction ? Les répétitions ? Les spectacles ? Les réactions de votre public ?

Les moments les plus palpitants correspondent à la « Première » et à la « Fermeture » de la dernière représentation. Ce sont des moments uniques, fort en émotions : un début et une fin en soi.

Quel style de musique écoutez-vous personnellement dans votre voiture ou chez vous ? Classique ? Rock ?

J’ai toujours été fan des pop/rock : Beatles, Rolling Stones, … alors aujourd’hui encore mes préférences vont vers la pop anglaise avec Muse, Paul Bley et autres.

Vous n’avez plus aucune excuse désormais ! Consultez vite la billetterie, sur le site, et rendez-vous dans votre ville la plus proche, pour vivre pleinement ce spectacle à taille humaine et émotionnelle !

www.mozartloperarock.fr

Propos recueillis par Armelle H.

5 thoughts on “MOZART L’OPÉRA ROCK

  1. Ah un spectacle MAGNIFIQUE avec des personnes humainement et artistiquement extraordinaire !!!
    Des costumes, des décors, beaucoup d’émotions font de ce spectacle un chef d’oeuvre comme les musique du compositeur Mozart à qui ce spectacle est dédié !
    Courrez y cela vaut vraiment le coup d’oeil !!!
    Vive MOZART et vive le ROCK !

  2. Bonjour à tout les Mozartiens,

    Pour remercier notre troupe adorée rendez-vous sur facebook sur PROJET M.O.R FINALE BERCY afin que la journée du 09 juillet 2011 soit la plus merveilleuse.

    A bientôt,

    Mozart Troisième

  3. un spectacle magnifique, magique, qui restera longtemps dans les mémoires ! des artistes extraordinaires avec un immense talent, notemment Mikele, Flow et Solal, que j’espère bien retrouver bientot dans un album et une carrière solo, et de nouveau sur nos scènes françaises ! gros bisous à tous et encore un immense bravo pour tout ce travail accompli et toute cette magie !!! vos musiques et vos chansons rendent mon quotidien beaucoup plus beau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *