ÊTRE UNE FILLE, C’EST PAS TOUS LES JOURS FACILE!

Être une fille n’est pas de tout repos, vous le savez sûrement. Pose Mag a souhaité passer en revue les pires instants du quotidien de la vie d’une fille. Attention, instants futilité qui nous mettent de mauvaise humeur, bonjour!

Filer ton collant, tu feras.
Enfiler un collant est un vrai parcours du combattant. Chaque matin d’hiver tu prends la boîte de ton nouveau collant qui est juste parfait pour t’habiller les jambes et chaque matin, le drame se produit au même moment… Tu remontes le collant lentement sur la jambe et là, un ongle mal limé que tu n’avais pas remarqué jusqu’à ce terrible moment, vient détruire ton rêve de porter cette robe. Tu enfiles donc le premier pantalon qui te tombe sous la main, en jetant une dernier coup d’œil triste sur ta robe…

Abîmer ton vernis, tu pourras.
Mettre son vernis en 1 minute est juste le pire mensonge marketing qui ait été donné d’entendre. Mettre un vernis peut prendre jusqu’à dix minutes, ta main maîtrise le pinceau mais le séchage est totalement aléatoire. Tu penses tes ongles secs et au premier contact avec un objet, ton travail est anéanti.

Te brosser les dents une fois maquillée, tu oseras.

Se maquiller est normalement l’étape qui suit le brossage de dents. Mais combien de fois, lorsque le rouge à lèvres est appliqué, on se rend compte que le brossage de dents n’est pas fait ?

Te planter le pinceau de mascara sur l’arrête du nez, tu essaieras.
Les yeux demandent des gestes précis, et généralement tu commences à les maquiller en dernier. Et c’est bien sûr à ce moment-là que ton pinceau décide de se planter sur l’arrête de ton nez pour te laisser une sublime marque de mascara waterproof sur ton teint unifié et poudré.

Casser ton talon dans la rue, tu pourras.
Il arrive que tu chausses tes plus beaux souliers et que, dans la précipitation, tu accélères le pas dans la rue, petites foulées puis grandes… A moitié concentrée sur ta montre ou au téléphone, et là le drame se produit : ton talon se retrouve cassé et toi la cheville enflée; ô joie de la précipitation.

Laisser ton téléphone s’amuser, tu feras.
Souvent, par simple oubli, tu ne bloques pas ton clavier de téléphone et tu te retrouves à appeler tes contacts depuis ton sac. Arrive ensuite un super hors forfait, justifié par d’interminables non-discussions sur répondeur.

Mettre deux chaussettes différentes, tu tenteras.
Lors des machines on fait rarement attention à laver les chaussettes par paire et trop souvent on passe dix minutes à chercher une paire le matin. Tellement souvent qu’un matin tu ne chercheras pas longtemps et attraperas deux différentes. Sauf que là tu auras bien sûr la drôle d’idée d’aller essayer en boutique un pantalon et te retrouveras avec une chaussette pingouin à un pied et une poussin à l’autre, la classe.

Chanter dans la rue, écouteurs sur les oreilles, tu assumeras.
Un plaisir courant est de vouloir s’imaginer sur scène chantant le tube qui te fait vibrer. Tu te sens forte et cachée aux yeux de tous et entonnes ta chanson préférée en pensant que le son de ta voix n’est pas audible des autres, et tes simagrées non visibles. Erreur!

Être une fille n’est peut-être pas de tout repos mais chaque matin il est bon de se réveiller comme une princesse prête à dévorer le monde avec des futilités quotidiennes. Les filles, Pose Mag vous offre une ode à votre beauté! Restez vous-même.

Aude Bertrand Koubi

2 thoughts on “ÊTRE UNE FILLE, C’EST PAS TOUS LES JOURS FACILE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *