MARINA AND THE DIAMONDS

Un jour, une certaine Marina m’en a mis plein la vue avec ses diamants, et je vous avoue que depuis, je ne m’en suis pas encore remis ! Il y a en effet des découvertes musicales qui marquent et pour le coup, Marina and the Diamonds en fait partie.

Il y a longtemps, j’avais vu un de ses clips, mis sur Facebook par un de mes contacts et puis je ne sais pas pourquoi, il y a quelques jours, j’ai décidé de me plonger plus précisément dans l’univers de cette chanteuse.

Est-ce que vous aussi vous appréciez fortement la découverte d’un nouvel artiste musical ? Moi je trouve qu’il n’y rien de tel pour remettre un peu d’entrain dans notre vie quotidienne (n’en déplaise à votre entourage qui finit toujours par détester votre nouvelle obsession musicale).

Alors parlons un petit peu de cette nouvelle perle. Perle ? Allez, soyons, fou, j’irais même jusqu’à dire cette nouvelle « pépite ».

Voici donc une petit biographie rapide afin d’en savoir plus sur elle :

Marina Lambrini Diamandis, plus connue sous son nom de scène Marina & the Diamonds est âgée de 25 ans. Elle est est née au Pays de Galles. A 18 ans, elle emménage à Londres et débute des cours de danse puis de chant. Bon, pour la petite histoire, c’est au total deux mois de danse, et un an de chant. Autant dire qu’elle est plus autodidacte qu’autre chose !

En quête de reconnaissance, la jeune auteure-compositrice-interprète s’est faite remarquer par une maison de disque en 2005. En effet, alors qu’elle se présente pour un boys band de reggae, Marina décide de porter des vêtements de garçon, simplement pour interpeller le label. Le pari fonctionne puisque le label en question la recontacte une semaine après.

Mais le parcours musical de Marina est compliqué puisqu’elle commence par produire seule ses titres sur Garageband, un logiciel d’Apple. Puis elle trouve finalement quelqu’un qui accepte de produire quelques chansons. C’est ainsi que sortira en 2007 son premier EP, Mermaid Vs. Sailor.

En 2008, c’est la Warner Music Group qui la repère lors de sa prestation en première partie d’un chanteur australien, Gotye. Marina signe donc ensuite en 2008 chez 679 Recordings.

Son premier single comporte deux chansons : Obsessions et Mowgli’s Road. Cette sortie est suivie par la parution de The Crown Jewels EP en juin 2009, qui contient également I Am Not A Robot, son deuxième single.

Finalement, son premier album, The Family Jewels, sort en Février 2010 au Royaume-Uni, où il atteindra d’ailleurs la cinquième place. Le même mois sort le premier extrait majeur de cet album : Hollywood. Le single I Am Not A Robot est ré-édité (pour notre plus grand plaisir) en avril 2010, et devient alors le troisième titre issu de l’album. Suivrons ensuite les singles Shampain et Oh no!.

Voilà pour l’aspect bio, histoire de pouvoir en mettre plein la vue quand vous ferez découvrir cette nouvelle artiste à vos amis.

Sinon, quoi dire d’autre ? Rien, mise à part qu’elle est tout simplement géniale et que je me joins aux autres membres de la rédaction qui partagent mon avis pour vous conseiller de filer écouter la désormais célèbre Marina and the diamonds !

Enfin, pour ceux qui souhaitent la découvrir sur scène, Marina a entamé une série de concerts depuis le mois de février, et ce jusque décembre 2010. Elle passera par l’Angleterre, l’Allemagne, les États-Unis et… la France ! Mais dépêchez-vous, le concert aura lieu le mardi 30 novembre à l’Alhambra à Paris. Pour nos amis belges, Marina sera le lundi 29 novembre à Gent.

Et pour finir, j’ai juste envie de vous dire que je ne suis pas un robot, tout simplement !

Enrique Lemercier

Pour plus d’informations :

http://www.marinaandthediamonds.com/

http://www.myspace.com/marinaandthediamonds

3 thoughts on “MARINA AND THE DIAMONDS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *