VIVE LE CÉLIBAT !


Même si toutes ou majoritairement avons déjà vécu une séparation amoureuse, ce n’est jamais à la même époque que les copines. Comme c’est dommage !!!

Le côté « infection virale » nous aurait permis de passer le cap plus légèrement, entre filles, en toute oisiveté. Que la vie est mal faite ! Je ne dis pas que les amies vous lâchent, mais, et vous le savez pour l’avoir vécu : vous devenez la convoitise avouée ou inavouée de leurs maris, ou partenaires de vie, et ça devient carrément malsain. Quel goujat ! Votre amie ou copine n’est pas dupe du manège de son homme, et c’est tout naturellement qu’elle vous met en « stand-by » sur sa liste « public relation ».

Etre en mode « couple » présente un avantage non négligeable : celui de t’introduire au sein de la société, sans afficher ton étiquette « célibataire », qui laisse de suite sous-entendre : seule, délaissée, en crise de carence affective aigue chronique, … Et là, c’est une horde de mâles dévoués qui est prête à se jeter à vos pieds et à vous décrocher la lune… Bouhhhh

Mais foutez-nous la paix, on voulait juste sortir de nos quatre murs, écouter un peu de musique, boire un verre avec des amis, dîner, se retrouver, dans une ambiance sereine et sans arrière-pensée…

Tous les regards se posent inexorablement sur vous (aussi bien hommes que femmes). On la questionne cette nouvelle célibataire, on la teste, on la dévisage (surtout les femmes), on l’envisage (surtout les hommes). Elle inspire curiosité, désolation, jubilation, jalousie, envie, désir… et pour finir on lui adresse un regard lubrique, inquisiteur.

Le célibat vous offre cependant une liberté d’action non négligeable qui provoque chez certains hommes un agacement non dissimulé. Les soirées filles s’organisent à leur insu, et les obligent à assumer leur rôle de « papa » le temps de notre sortie nocturne. Ce n’est pas si souvent !

À quelle heure, rentrez-vous ? Quelle question, on n’est pas encore partie !

Géniale la soirée ! On a pris l’apéro chez Sophie, puis on est parti dîner dans un restau hyper branchouille, pour enfin finir sur le dancefloor du dernier lieu tendance. On a ri comme des folles ! À refaire, bien sûr ! Que c’est bon une soirée filles, sans mec, ni enfants ! Oublier pour un temps les responsabilités en tout genre et se laisser aller…

Malheureusement, lors de la sortie suivante, certaines ont prétexté quelques motifs bidons, pour éviter de passer pour des femmes soumises. La vérité ? Certains maris machos, jaloux et possessifs n’ont pas supporté. Cette attitude est totalement déconvenue pour une femme mariée et mère de famille de surcroît !

Les célibataires, amusez-vous entre vous ! Les maris vont vous abattre sur la place publique si vous semez la zizanie dans leurs couples, vous qui ne cherchez qu’à dévergonder leurs petites femmes chéries… À moins qu’ils ne vous trouvent à leur goût !…

Finalement, pour éviter toute tragédie, vous vous isolez spontanément, car :
« L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est impossible ». (Woody Allen)

Armelle H.

One thought on “VIVE LE CÉLIBAT !

  1. Article génial et complètement vrai ! On s’y retrouve tout à fait !
    Du coup en lisant l’article, je me sens moins complexée ! Merci Armelle !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *