LES ENFANTS

La naissance d’un premier enfant engendre un profond bouleversement dans notre petit couple, pourtant bien rodé. Ce n’est plus : Toi et Moi contre le monde entier, mais Lui ou Elle ! Le fruit de notre union, de notre amour, est bien là. Et chacun de chercher les ressemblances avec le père ou la mère… ou… comment regonfler son égo ?

Yes ! C’est un p’tit gars ! Admirez, Mesdames et Messieurs, la tuyauterie du nouveau-né ! Les fées et les sorciers se sont déjà tous penchés sur son berceau, et lui annonce d’ores et déjà un destin de tombeur, hors du commun ! Gare à vous les filles, il va en faire pleurer plus d’une ! Si ce n’est pas du formatage primaire, ça !…

Les deux premiers mois de l’existence de notre chérubin sont les plus difficiles à gérer. On apprend à devenir parents, à identifier la cause des pleurs, à gérer son sommeil. Passage obligé à notre construction de parents.

L’homme de son côté est heureux, car il retrouve enfin sa place. C’est vrai qu’il s’est senti quelque peu exclu de son foyer, durant les derniers mois de grossesse. Ses perceptions de l’enfant in utero ne sont pas aussi réconfortantes que pour la future maman. Nous, nous l’avons senti grandir et vivre dans nos entrailles, jour après jour. Exclusivité féminine irrévocable et ô combien jouissive !

Les papas se montrent de plus en plus actifs dans l’éducation de leurs enfants et prennent leurs rôles très à cœur. Ils revendiquent, eux aussi leurs droits au congé paternité. Ils acceptent sans rechigner de les bercer, de leur donner le biberon, de les baigner, de les garder, mais la couche à changer… c’est au-dessus de leur force ! Les pipis passent encore ! Mais le caca… C’est cadeau pour la mère ! Même les pédiatres vous le diront !

Si je vous dis : tranche horaire 17/19, ça vous évoque quoi, à vous les femmes ? Et oui, c’est l’heure de pointe de la journée après le bureau. On récupère sa voiture et l’on se dirige à la crèche, chez la nounou et (ou) à l’école. Et là tout s’enchaîne vitesse grand V. Retour maison après avoir fait quelques courses dans le quartier. On ouvre le courrier, on fait les devoirs, on douche les petits, on prépare le dîner, on dresse la table, … Mais regardez qui arrive ! Papa !

Je ne sais pas vous, mais perso je reste toujours aussi admirative ! Reconnaissez qu’ils ont un feeling incroyable ces hommes ! Ils arrivent très souvent au moment de passer à table, après le déluge.

À moins d’exercer une activité uniquement réservée à la gente féminine, vous travaillez toutes avec des hommes, dans des entreprises où les emplois, même sédentaires, sont attribués aux deux sexes. Admirez ! Regardez ! Constatez ! Ils arrivent toujours les premiers et repartent toujours les derniers. Pourquoi ? Ils travaillent beaucoup mieux en dehors des heures conventionnelles, ils sont plus productifs, nous confient-ils…. Et pour cause…. Laissons femmes et enfants se débattre dans leur quotidien de fou et prenons un peu de bon temps avant d’affronter la tribu, encore en pleine effervescence, et ne rentrons qu’une heure avant le couvre-feu. Les hommes ? Des calculateurs ? Les rois de la stratégie, oui !

Armelle H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *