SANDRO

On rêve toutes d’un placard « sûr »: de belles matières, des coupes flatteuses, quelques pièces originales et beaucoup de basics. Evelyne Chétrite l’a bien compris en lançant, en 2004, la griffe favorite des jeunes filles qui rêvent d’être vêtues comme leurs égéries préférées.
C’est ainsi dans la lignée des Maje et autres BA&SH que s’inscrit Sandro, transformant nos trottoirs en défilé permanent de « it-girls » potentielles.

En effet, ces marques de prêt-à-porter pas vraiment haut de gamme, mais jamais cheap, tiennent depuis le début des années 2000 le haut du pavé, à mi-chemin entre la réactivité « défilé–>rue » d’un Zara, et la beauté d’une pièce de créateur. On pourrait néanmoins leur reprocher de perdre leur marque de fabrique au fil des années.

Sandro ne fait pas exception à la règle, possédant son identité propre à son origine (liberty, romantisme exacerbé), la marque s’est, au fil des collections, adaptée aux envies de ses clientes, en collant au plus près aux tendances des grands. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle a perdu ce petit quelque chose qui fait qu’on l’aime tant.

En témoigne cette collection automne-hiver 2010-2011, qui propose une fois de plus la panoplie complète de la parfaite fille dans le vent de l’an 10.

Florilège:

COMBI GRISE+BOTTINES

Personnellement, ma pièce favorite cette saison. La combinaison hivernale, parfaitement dans la continuité de ce que l’on a aimé cet été, idéale en de nombreuses circonstances, elle se plie à toutes les « accessoirisations » possible et imaginables, pour coller à la situation S.

D’une grande sobriété, elle permet de mettre en valeur tout le reste, sans se prendre la tête le matin devant son miroir. Sur le visuel proposé par Sandro, elle est d’une tristesse sans nom, elle sert à mettre en valeur les innombrables accessoires camels qui sont censés faire mouche cet hiver, alors que toute la blogosphère a déjà usé cette couleur jusqu’à la corde.

Un petit mot sur les bottines, pour les avoir essayées, elle sont assez confortables, compte tenu de la hauteur du talon et du peu de maintien à la cheville.

HAUT NOIR/PANT MARRON

Ne tenons pas compte de ces improbables compensées qui ne vont absolument pas avec le pantalon, et concentrons-nous sur ce look. Il paraît un peu dépassé à première vue, l’association marron et noir n’est pas toujours très fameuse, mais je trouve qu’elle fonctionne bien.

Avec la bonne paire de chaussures, le pantalon en cuir est un appel à se faire photographier pour un streetstyle. Quant au top noir, très sobre, il présente, à mon sens 4 avantages majeurs:
– les manches 3/4, que beaucoup considèrent OUT OUT OUT, qui permettent de mettre en valeur de jolis bijoux et qui ont quand même un côté rétro, surtout avec ce petit motif simpliste.
– le col bateau, mon ami, qui donne toujours beaucoup d’allure, surtout à des cheveux attachés/relevés.
– les épaulettes, qui n’en finissent plus de structurer nos silhouettes (et nous les en remercions !).
– la coupe une peu large, qui donne à l’ensemble un côté négligé, masculin ET, pour ne rien gâché, camoufle les bourrelets.

Mais alors mes aïeux, ces chaussures…….

LOOK CAVALIER


« Tougoudouk tougoudouk tougoudouk … Ouhla, tout doux Tempête de neige ! Excusez moi, je garais mon cheval devant le resto, je suis un peu en retard. »

Aaaaaaaaaaaaaaaaah, le look cavalier, je crois qu’on y a droit tous les ans, et tous les ans je suis fan, parce que les créateurs le réinventent savamment. Cette année il est plus branché « chasse à courre », moins « tour de manège ».

Une mention spéciale au Carrot marine, qui a le mérite de ne pas accentuer la culotte de cheval. J’adore rester dans des champs lexicaux restreints.

CAPE


Mais retirez-moi ces immondes chaussures de la vue !

La voilà, la star de cette année, la CAPE ! Jolie déclinaison que nous propose Sandro, avec ses détails cuirs et touts ces petits boutons choupis partout. Elle aura le mérite de chiquiser n’importe quelle tenue avec laquelle elle saura se marier (comprenez bien que la cape ne va pas avec tout, et surtout pas avec les it de la saison question coupe et longueur). Elle saura notamment rendre un peu plus tendance une tenue en voie de désuétude: le slim.

Quant au reste de la collection, que vous trouverez en boutique, il est, comme d’habitude, rempli de coups de cœur. Je pense au Carrot noir très fluide aux poches zippées dorées et à ce tee-shirt en lin décoré d’un paquet de clope. Tout un tas de pulls tout doux, de gilets oversized, ou extrasmall, des manteaux plein d’allure, en bref, des pièces faciles à s’approprier et de quoi se constituer une fois de plus, une garde-robe qui a du style. Et de quoi rendre visite à son banquier tous les mois !

Marine Revel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *