LES VACANCES !

C’est l’été ! Les vacances ! La coupure de l’année qu’on attend tous depuis des mois. On part quelques jours se ressourcer, loin de tout et de tous (surtout certains !). Vacances, j’oublie tout ! On change de cap ! On atteint la côte ou les sommets déneigés. On reste en France ou on part à l’étranger.

Bref ! On va enfin savourer le temps qui passe, prendre du temps pour soi, son mari et ses enfants. Le mot d’ordre est SE RETROUVER. On ne fixe plus ses yeux sur sa montre, car le temps nous appartient à 100%.

Relax ! Papa va enfin profiter de ses petits, à temps complet. Nous allons enfin pouvoir nous plonger dans ce bouquin, acheté il y a 2 mois, sur les recommandations de notre amie Sophie… Se laisser bercer par le bruit des vagues et s’endormir sous le soleil… Se rendre au marché du quartier et faire du shopping pour le plaisir… Et tout ça, sans courir !

Mais, n’avez-vous pas constaté que les événements prennent souvent une tournure différente ?

Qui ronfle ainsi ? Étendu sur sa serviette, votre mari s’est endormi alors qu’il s’était gentiment proposé de surveiller les enfants, pendant que vous étiez plongé dans votre lecture. Julie ? Mais où est Julie ? Vous vous levez rapidement et vous mettez à crier « Julie » des dizaines, des centaines de fois. Vous marchez d’un pas accéléré, tentant de l’apercevoir tout en continuant à l’appeler. Les gens vous regardent vous agiter sans demi-mesure. Votre cœur bat si fort qu’il semble orchestrer toute l’angoisse qui vous envahit. « Julie, mon bébé ! Réponds-moi ! » Dieu que les minutes semblent éternelles dans ces moments-là !

La voilà enfin ! Insouciante, elle continue à défier les vagues, en sautant pour les éviter. L’océan l’avait déporté quelque peu de votre champ de vision. Plus de peur que de mal ! Vous la serrez alors très fort contre vous et vous lui rappelez combien vous l’aimez. Elle, de son côté, ne comprend pas ce regain d’amour subi, mais peu importe. Quant au mari….

De retour à votre serviette, vous dégainez un regard de serial killer au père de votre enfant, tout en lui assénant une liste de noms d’oiseaux interminable. Sorry ! Il faut bien que la tension retombe maintenant !

Un père est par défaut plus cool, moins mère-poule ! Alors, avant de vous détendre, assurez-vous que la garde est disponible !

Armelle Haegy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *