LA BELGIQUE VIDE SON SAC

Hello tout le monde, c’est Rosalia, la toute nouvelle rédactrice pour Pose. C’est avec grand plaisir, que je vais vous faire découvrir mon pays, la Belgique, au fil de mes articles. Parce que non, mettons de suite les choses au clair, la Belgique ce n’est pas que les frites et un accent prononcé, c’est aussi plein d’autres choses… Je vais donc endosser le rôle d’ambassadrice belge pour Pose, et vous faire découvrir ce pays sous un angle mode. Et oui, vous verrez, les belges aiment aussi le shopping, les beaux vêtements, la mode…

Me voilà donc aujourd’hui avec mon premier sujet,  Le Festival International des Jeunes Créateurs de Charleroi. Ce festival qui se déroulera les 25 et 26 septembre 2010, a pour but de faire découvrir des jeunes talents dans le domaine de la mode. Et pour présenter au mieux cet événement, j’ai interviewé Aline Decat, Coordinatrice du festival.

Bonjour Aline, pouvez-vous nous dire tout d’abord qui peut participer à ce festival ?

Par ce festival, nous voulions avant tout provoquer des rencontres. Confronter grand public et mode pointue, mélanger la haute couture à la « street culture » et multiplier les activités pour petits et grands. Dès lors, le choix de nos invités s’est naturellement orienté vers une certaine diversité, tant dans le style que dans l’expérience ou encore la formation. La seule exigence étant la qualité du travail, et bien sûr, qu’il s’agisse d’un jeune talent. Nous avons reçu beaucoup de candidatures spontanées, de Belgique, mais également du reste de l’Europe, et ce, juste par le bouche à oreille ! Nous avons aussi effectué un véritable travail de recherche sur plusieurs mois, afin de dénicher des créateurs prometteurs. La sélection a été très difficile, mais l’enthousiasme suscité nous a permis d’avoir un choix final de très haut niveau, composé de plusieurs belges, mais aussi de français, de néerlandais, d’allemands, d’anglais, de lituaniens, de croates… Bien que le choix de stylistes soit bouclé pour cette édition, nous encourageons tous les acteurs de la mode à se faire connaître en nous contactant.

– Comment va se dérouler l’évènement?

Tout d’abord, de 10h à 19h, durant les deux jours, les stylistes viendront exposer et vendre leurs créations dans la galerie V2. Le Vecteur proprement dit accueillera le photoshoot workshop, encadré par une équipe pro comprenant maquilleurs, coiffeurs, stylistes et photographes. Cet atelier permettra au public de se glisser dans la peau d’un mannequin le temps d’une séance photo. Au premier étage, dans un premier espace, se tiendront les stands des stylistes travaillant à partir de pièces vintage, et des artistes de la customisation et récupération.

Dans un local contigu se trouvera l’atelier de customisation, ouvert à tous et encadré notamment par une spécialiste en la matière. A l’issue de cet atelier, les meilleurs créations seront récompensées par un jury et par le public, et ce, selon des catégories d’âges bien entendu. Un atelier sérigraphie prendra place dans une autre pièce. Enfin, un atelier pour enfant sera également organisé, il proposera des activités ludiques en rapport avec le monde de la mode. Le dimanche soir se tiendra le défilé de clôture, suivi de la soirée Vide Ton Sac!!!. Même pour celle-ci, les artistes invités sont étroitement liés à la mode. Tous nos ateliers sont ouverts à tous, hommes et femmes, petits et grands. A partir du 1er septembre, le public aura également la possibilité de s’inscrire online à l’avance, le nombre de place étant limité pour certains ateliers.

Comment peut-on faire partie du public?

La galerie est ouverte à tous, tout comme le bar, le restaurant et la soirée. Concernant le défilé et les ateliers, si nous avons porté une attention particulière au fait de pouvoir toucher un public large, comme nous l’avons évoqué plus haut, le nombre de places est malheureusement limité. Je ne peux donc que conseiller de s’inscrire à l’avance sur notre site. Par ailleurs, nous disposons de toutes les installations nécessaires à l’accueil des personnes à mobilité réduite. La liste complète des différents prix et formules se trouve sur notre site : www.fijcc.be

Enfin, pourquoi Charleroi ?

Parce que Charleroi, en plus de représenter un certain défi, est surtout une ville qui ne demande qu’à renaître de ses cendres. Elle a connu sa grande époque, puis est retombée dans un nuage de poussière noire. Et paradoxalement, il y a une certaine esthétique dans ces paysages post-industriels, d’ailleurs de nombreux shootings photo ou vidéo y sont régulièrement effectués. La ville elle-même regorge de petits bijoux d’architecture, et depuis quelques années, un réel esprit d’initiative prend forme à Charleroi, et étant donné les circonstances, chaque projet se doit d’être mille fois mieux que dans n’importe quelle autre ville s’il veut être viable. D’où l’ébullition culturelle permanente de la ville.
De plus, nous avons eu l’opportunité de faire ce Festival au Vecteur, qui est une plateforme culturelle multidisciplinaire consacrée aux arts émergents et reconnue pour l’audace et la qualité des évènements organisés au sein de ses espaces, que ce soit des concerts, des expos ou encore du festival littéraire Livresse.
Enfin, Charleroi offre un avantage de taille, qui est la proximité géographique avec de nombreuse grandes villes, telles Bruxelles, Mons, Namur (30min), Liège, Gand, Anvers, Lille, Valenciennes (1h-1h30), Paris, Aachen, Metz, Luxembourg, Amsterdam, Maastricht, Düsseldorf, Cologne…

Propos recueillis par Rosalia Astorino

Retrouvez ci-dessous deux visuels des créatrices Josephine Gravis et Ti plus Hann, qui participeront au festival cette année.

3 thoughts on “LA BELGIQUE VIDE SON SAC

  1. Whaw, tu vois je suis Belge du Hainaut et je ne connaissais même pas!
    On ne fait que la promotion des événements Bruxellois, un vrai mag belge populaire c’est ce qui manque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *