AU SECOURS DE CARRIE

Parlons un peu de la sortie du film Sex and The City 2. Avant de voir le film, j’avais lu pas mal d’articles à son sujet, et j’avoue avoir été surpris de l’avis de la plupart des critiques (blogueuses mode y compris, avec des articles parfois durs et des commentaires des Internautes allant pour la plupart du temps dans le sens des propos du billet mais ça, c’est un autre sujet…).
Et bien moi, j’assume le fait d’avoir apprécié le film. J’aimais déjà la série (sans en être un fan inconditionnel non plus), et j’estime y avoir retrouvé l’esprit qui a fait son succès.

Pour l’argument que l’on entend un peu partout (absence de scénario), je ne suis pas vraiment d’accord. Comment un film pourrait tenir 2h30 sans scénario ? Le pitch du film se résume tout simplement à la prise de recul des quatre héroïnes qui rencontrent toutes des problèmes dans leurs vies (personnelles et/ou professionnelles). Une fois que l’on a compris cela, on comprend alors facilement l’idée de les faire voyager un peu, pour matérialiser ce besoin de prise de distance, et nous faire rêver un peu par la même occasion.
 Quant au défilé de marque et au placement de produits, ils sont toujours au rendez-vous, mais moins pesants que dans le premier film. Je trouve que c’est plus de l’ordre de l’anecdote.

Pour les vêtements, on reconnaît toujours les grandes noms bien sûr, mais les tenues quelque peu extravagantes, même si elles ne feront pas toutes rêver les jeunes fashionistas, ont au moins le mérite de nous faire sourire.
 Notre chère Carrie se pose certes encore beaucoup de questions, mais si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus Carrie, non ? Et puis, n’oublions pas qu’après ses nombreuses années de périples amoureux, la voilà désormais mariée, alors pourquoi lui reprocher de se questionner au sujet de ce nouveau tournant que prend sa vie ?
 Samantha, elle, est juste géniale dans son rôle, et ses répliques si spontanées sont très drôles, parce que parfois un peu osées justement. NB : La série s’appelle « Sex and the city ».
Enfin, d’un point de vue mode aussi, j’ai beaucoup apprécié les petits clin d’œil faits à d’anciennes tenues portées par les actrices dans la série, et aussi le come back de leurs looks 20 ans plus tôt.

Faut-il peut-être être dans mon cas pour apprécier pleinement le film : lire pas mal de critiques (pour la plupart négatives) à son sujet avant de le voir, et attendre quelques jours après sa sortie pour se rendre au cinéma, tout tranquillement, un dimanche en fin de matinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *